The Red (team) Analysis Weekly n°97, 25 avril 2013

Nos propres pires ennemis – One major lesson that can be learned for the Boston tragedy is that efforts at improving systems and alertness can never stop in times of heightened tension and threats multiplication, at least not as long as problems have not been properly analyzed, causes courageously tackled, and real solutions imagined and implemented. Winning battles do not always mean winning a war, and deep-seated systemic problems will not go away out of wishful thinking, old remedies and temporary efforts, even if the last 60 years of relative peace, easy growth and consumerist society have tried to make us believe otherwise. Hence the various issues that are plaguing our contemporary did not go away those last weeks (and years), but, on the contrary, continue to escalate, while imaginative solutions so far only concern extreme environments, notably space. Should we not also take lessons from this strategically imaginative approach to apply it to other problems?

Cliquez sur l'image ci-dessous pour lire sur Paper.Li.

sécurité nationale, balayage, signal faible, balayage de l'horizon, risque

Publié par Dr Helene Lavoix (MSc PhD Lond)

Dr Hélène Lavoix, PhD Lond (relations internationales), est la présidente de The Red Team Analysis Society. Elle est spécialisée dans la prospective stratégique et l'alerte précoce pour les relations internationales et les questions de sécurité nationale et internationale. Elle s'intéresse actuellement notamment à la guerre en Ukraine, à l'ordre international et à la place de la Chine en son sein, au dépassement des frontières planétaires et aux relations internationales, à la méthodologie de la prospective stratégique et de l'alerte précoce, à la radicalisation ainsi qu'aux nouvelles technologies et à leurs impacts sécuritaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FR