The Red (team) Analysis Weekly n°121, 10 octobre 2013

Cette semaine, parmi les principaux groupes de signaux qui émergent, nous avons ceux concernant la Turquie, sa géopolitique et son islamisme croissant, puis les chroniques d'une catastrophe environnementale en devenir, notamment l'épuisement des ressources, avec l'importance croissante d'une "ruée vers l'or dans l'espace" comme contrepoids. Dans ce cadre, si nous examinons un autre groupe - sans surprise -, la fermeture du gouvernement américain (et le risque de défaut de paiement - mais ils n'oseraient pas, n'est-ce pas ?), et que nous nous tournons vers la très intéressante "Un-Official Government Shutdown Clock", nous verrons que la NASA compte 97% d'employés mis au chômage technique, l'EPA 93% et le DOE 69%. Ainsi, aux défis directs à la sécurité nationale que représente le shutdown, amplement soulignés et documentés, nous pouvons en voir un autre se dessiner, un défi en termes de choix stratégiques et de vision. Le regroupement sur les drones et les "insectes robots tueurs" est une indication des changements en cours dans la guerre, tandis que les opérations psychologiques plus anciennes mais toujours efficaces se poursuivent sans relâche, comme avec la Syrie. Pendant ce temps, l'agonie de la Grèce et des Grecs illustre un monde qui a changé, avec ses richesses croissantes et ses inégalités galopantes et leurs conséquences politiques si souvent oubliées, qui émergent lentement, au niveau national et international (y compris la perte progressive de légitimité des institutions internationales, voir les articles sur le FMI et la Grèce et l'ONU et Haïti).

Cliquez sur l'image ci-dessous pour lire sur Paper.Li

balayage d'horizon, signal faible, alerte, risque global, risque politique, sécurité nationale

 

Publié par Dr Helene Lavoix (MSc PhD Lond)

Dr Hélène Lavoix, PhD Lond (relations internationales), est la présidente de The Red Team Analysis Society. Elle est spécialisée dans la prospective stratégique et l'alerte précoce pour les relations internationales et les questions de sécurité nationale et internationale. Elle s'intéresse actuellement notamment à la guerre en Ukraine, à l'ordre international et à la place de la Chine en son sein, au dépassement des frontières planétaires et aux relations internationales, à la méthodologie de la prospective stratégique et de l'alerte précoce, à la radicalisation ainsi qu'aux nouvelles technologies et à leurs impacts sécuritaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FR