Niveau de risque et incertitudes

Niveau de risque
très élevé au niveau national (évalué par l'OMS)
 élevé au niveau régional (évaluation de l'OMS).
➀ faible au niveau mondial (évaluation de l'OMS)

➚   Risk for actors without activities within the DRC – Put the risk under watch

Main concerned actors: travel and tourism, NGOs, Mining companies (notably Cobalt, Copper) – risk to evaluate according to specific location and activities.

Faits et analyses

WHO Figures – From 4 April through 17 May 2018:

  • 45 cas suspects, probables et confirmés (14) d'Ebola signalés
  • 25 décès (+2 / 15 mai)
  • 527 contacts ont été identifiés et font l'objet d'un suivi et d'un contrôle.

Une nouvelle épidémie de maladie à virus Ebola (MVE) est en cours en République démocratique du Congo.

On 8 May 2018, the DRC notified the WHO “two confirmed cases of Ebola virus disease occurring in Bikoro health zone, Equateur province”. Since then, we have been following closely the evolution of the disease.

WHO Map – Disease outbreak news 17 May 2018

On 17 May 2018, the WHO raised the level of risk as a new “laboratory-confirmed case from the city of Mbandaka”, was “notified by the country’s Ministry of Health”. Mbandaka counts 1,2 million habitants. By 18 May 2018, 3 cases would thus be confirmed in Mbandaka. The city is a port that “lies on the eastern bank of the Congo River, Africa’s 2nd longest after the Nile. Tens of millions of people live along the river, and the capitals of Congo, the Central African Republic and Congo Republic lie along it and its tributaries. This creates a much more precarious situation for spread of EV than Bikoro, the epicenter of the outbreak (ProMed, 17 April)”.

En conséquence, le 18 mai 2018, l'OMS a convoqué un comité d'urgence pour évaluer la dernière épidémie d'Ebola. Il a décidé qu'à ce jour, cette flambée devait pas be considered a public health emergency of international concern — a PHEIC. The committee will reconvene if the outbreak spreads and reassess the situation then. Besides measures of “vigorous response”, and of strengthening preparedness and surveillance for neighbouring countries, the main advice is as follows:

“Exit screening, including at airports and ports on the Congo river, is considered to be of great importance; however entry screening, particularly in distant airports, is not considered to be of any public health or cost-benefit value”.

D'après le rapport de situation de l'OMS du 17 mai 2018, Le niveau de risque pour la santé publique évalué par l'OMS est passé à .

  • très élevé au niveau national
  • élevé au niveau régional.
  • faible au niveau mondial

Considering the three main drivers identified during the West African Ebola outbreak  (2014-2015), the existence of available Ebola vaccine rVSVDG-ZEBOV-GP which have been shown as highly effective, and are already being sent to the DRC is a favourable factor to see the outbreak controlled. “WHO is sending 7540 doses of the rVSV-ZEBOV Ebola vaccine, which is enough for 50 rings of 150 people. 4300 doses of vaccine have already arrived in Kinshasa. Logistics and vaccination teams are being put in place to start vaccination as soon as possible”(WHO).

The difficulty to store and then move the vaccine to the affected areas is however a concern, as the state of health care in the region. Médecins Sans Frontières (MSF) is already taking measures to “step up its response in the affected area”.

Pour les acteurs mondiaux sans activité directe en RDC, la question est donc à surveiller mais reste relativement peu préoccupante.

Signaux et sources

Ebola: two more cases confirmed in Mbandaka in DRC – The Guardian

Deux nouveaux cas d'Ebola ont été confirmés dans la ville de Mbandaka, au nord-ouest de la République démocratique du Congo, ont déclaré les autorités sanitaires. Ce rapport porte à trois le nombre de cas confirmés dans cette ville d'un million d'habitants, ce qui laisse présager une épidémie plus étendue que prévu.

Statement on the 1st meeting of the IHR Emergency Committee regarding the Ebola outbreak in 2018  – WHO

La 1ère réunion du Comité d'urgence convoquée par le Directeur général de l'OMS en vertu du Règlement sanitaire international (RSI) (2005) concernant la flambée de maladie à virus Ebola (MVE) en République démocratique du Congo a eu lieu le vendredi 18 mai 2018, de 11h00 à 14h00, heure de Genève (HEC).

Ebola virus disease – Democratic Republic of the Congo – Disease outbreak news – WHO  -17 May 2018

Ebola virus disease – Democratic Republic of the Congo

Nouvelles des épidémies pour Ebola en RDC.

DRC: Ninth Ebola outbreak in 40 years hits urban area – MSF –  17 May 2018

RDC : La neuvième épidémie d'Ebola en 40 ans frappe une zone urbaine

Une épidémie d'Ebola a été déclarée dans la province de l'Équateur, en République démocratique du Congo (RDC). L'épidémie, dans le nord-est du pays, a touché 44 personnes qui ont présenté des symptômes de fièvre hémorragique dans la région ; 3 ont été confirmées comme étant des cas d'Ebola, et 23 décès ont été notifiés par les autorités sanitaires nationales.

Publié par Dr Helene Lavoix (MSc PhD Lond)

Dr Hélène LavoixPh. D. Lond (relations internationales), est la présidente-directrice générale de The Red Team Analysis Society. Elle est spécialisée dans la prospective stratégique et l'alerte pour les relations internationales et les questions de sécurité nationale et internationale. Elle s'intéresse actuellement à la guerre en Ukraine, à l'ordre international et à la montée de la Chine, au dépassement des frontières planétaires et aux relations internationales, à la méthodologie de la SF&W, à la radicalisation ainsi qu'aux nouvelles technologies et à la sécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FR