Voici l'édition du 2 décembre 2021 de notre scan hebdomadaire pour les risques politiques et géopolitiques ou, plus largement, pour la sécurité nationale et internationale conventionnelle et non conventionnelle (accès libre). Faites défiler vers le bas pour accéder au scan.

Éditorial: - Cette semaine, au milieu de la montée en puissance du nouveau variant du SRAS-CoV-2 et des questions y afférent, ainsi que de nombreux autres signaux, en provenance de Turquie, d'Iran et de Russie par exemple, nous vous proposons en article phare un texte sur le dernier film à succès de la Chine : La bataille du lac Changjin (voir les bandes-annonces ci-dessous). Le film dépeint une bataille pendant la guerre de Corée, qui a vu la défaite des États-Unis contre la Chine.

Ce film connaît un énorme succès en Chine (Chen Xi,La bataille du lac Changjin" devient le film le plus rentable de l'histoire du cinéma chinois.“, Global Times, 24 novembre 21 ; voir également un article de Forbes pour une perception américaine du film "'Battle At Lake Changjin’ Is China’s All-Time Highest-Grossing Film", 29 nov. 21 ; ou un article antérieur dans Le diplomate, Carice Witte 'The Battle at Lake Changjin’ and China’s New View of War", 14 oct. 21).

Le film et son succès sont, bien sûr, significatifs en termes de relations internationales. Le très officiel média chinois Global Times souligne cette importance dans son article "Un film sur la guerre de Corée bat des records et a des répercussions sur la concurrence actuelle entre la Chine et les États-Unis." (Liu Caiyu et Yu Jincui, 21 octobre 2021). Les auteurs citent notamment un expert de l'armée et de la télévision chinoises qui a déclaré :

"Ce film de guerre épique met en lumière l'esprit du peuple chinois, qui est ferme dans la sauvegarde de la souveraineté nationale, de la sécurité et des intérêts de développement, et qui n'a peur de rien, quels que soient ses rivaux."

Song Zhongping, expert militaire et commentateur de la télévision à Liu Caiyu et Yu Jincui, "Un film sur la guerre de Corée bat des records et a des répercussions sur la concurrence actuelle entre la Chine et les États-Unis.", 21 octobre 2021, Global Times.

Les bandes-annonces (version de Singapour) valent la peine d'être regardées :

La bataille du lac Changjin - Bande-annonce officielle #1 - En salles le 11 novembre. GVPictures
La bataille du lac Changjin Bande-annonce officielle 4 | 长津湖 par GoldPoster Movie Trailers

Global Times souligne également que les soldats chinois ont dû lutter contre des conditions climatiques difficiles et qu'ils ont pu les surmonter "grâce à leur forte volonté" (ibid.). Cela indique que la Chine commence à se préparer à la lutte contre le changement climatique et à faire face à plusieurs défis de sécurité à la fois.

La bataille du lac Changjin est distribué à l'échelle internationale, par exemple à Singapour (11 novembre 2021), au Royaume-Uni et en Irlande (19 novembre 2021), en Amérique du Nord (19 novembre 2021) et Australie (2 décembre 2021), mais est interdit en Malaisie. Cela indique donc également une utilisation chinoise croissante du "soft power" à des fins d'influence internationale, et même, potentiellement, du "contrôle réflexif", lequel fait partie des opérations psychologiques*.

Le "contrôle réflexif" a évolué à partir de la Maskirovka (l'art de la surprise par la tromperie, la dissimulation ou les opérations psychologiques) de la Cheka (la branche militaire et de sécurité du parti bolchevique) et l'a complétée ((Steve Tatham, U.S. Governmental Information Operations and Strategic Communications: A Discredited Tool or User Failure? Implications for Future Conflict, Strategic Studies Institute, US Army War College, December 2013: 50-57 – pour plus d'explications et une application à Daesh, voir The Islamic State Psyops – A Framework, and The Islamic State Psyops – The Making of the Crusaders) .


Grâce au scan (balayage d'horizon), chaque semaine, nous recueillons des signaux faibles - et moins faibles. Ceux-ci indiquent des problèmes nouveaux, émergents, en voie d'intensification ou, au contraire, de stabilisation. En conséquence, ils indiquent comment les tendances ou les dynamiques évoluent.

Le 2 décembre 2021 scan→


Balayage d'horizon (Horizon scanning), signaux faibles et biais

Nous caractérisons des signaux comme faibles, lorsqu'il est encore difficile de les discerner parmi un vaste éventail d'événements. Cependant, nos biais cognitifs altèrent souvent notre capacité à mesurer la force d'un signal. Par conséquent, la perception de la force d'un signal variera, en fait, en fonction de la conscience de l'acteur. Au pire, les biais cognitifs peuvent être si forts qu'ils bloquent complètement l'identification même du signal.

Dans le domaine de la prospective et de l'alerte précoce stratégiques, de la prévention et de la gestion des risques, il appartient aux bons analystes de faire des scans ou balayages d'horizon. Ainsi, ils peuvent percevoir et identifier les signaux. Les analystes évaluent ensuite la force de ces signaux en fonction de risques et de dynamiques spécifiques. Enfin, ils livrent leurs conclusions aux utilisateurs. Ces utilisateurs peuvent être d'autres analystes, leur hiérarchie ou d'autres décideurs.

Vous pouvez trouver une explication plus détaillée dans l'un de nos articles de fond : Balayage d'horizon (horizon scanning) et veille pour l'alerte précoce : Définition et pratique.

Les sections du scan

Chaque section se concentre sur les signaux liés à un thème spécifique :

  • monde (politique internationale et géopolitique) ;
  • économie ;
  • la science, y compris l'IA, le QIS, la technologie et les armes, ;
  • l'analyse, la stratégie et l'avenir ;
  • la pandémie de Covid-19 ;
  • l'énergie et l'environnement.

Cependant, dans un monde complexe, les catégories ne sont qu'un moyen pratique de présenter des informations, alors que faits et événements interagissent au-delà des frontières.

Les informations recueillies (crowdsourcing) ne signifient pas que nous les cautionnons.


Image en vedette : Image du Swedish-ESO 15m Submillimeter Telescope (SEST) au centre de recherche de l'ESO. Observatoire de La SillaCe site est situé à la périphérie du désert chilien d'Atacama, à 600 km au nord de Santiago du Chili et à une altitude de 2 400 mètres. La photo a été prise par Stefan Seip, l'un des membres de l'équipe de recherche de la Commission européenne. Photo ESO

Publié par Dr Helene Lavoix (MSc PhD Lond)

Dr Hélène Lavoix, PhD Lond (relations internationales), est le président/CEO de la Red Team Analysis Society. Elle est spécialisée en prospective et alerte précoce stratégiques (S&W) pour les questions de sécurité nationale et internationale. Elle se concentre actuellement sur la montée en puissance de la Chine, la pandémie de COVID-19, la méthodologie du SF&W, la radicalisation, les environnements extrêmes ainsi que sur les problématiques des nouvelles technologies (IA, QIS, monde virtuel) du point de vue de la sécurité internationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FR