En février 2013, la chute d'une météorite dans l'Oural russe (voir par exemple "Meteorite hits Russian Urals : Fireball explosion wreaks havoc, up to 1,200 injured", RT, 15 Feb 2013), ajoutée au survol rapproché de l'astéroïde 2012 DA14, et aux rapports d'une météorite aperçue au-dessus de Cuba, a relancé l'intérêt pour les objets proches de la terre (NEO), notamment en raison de la menace qu'ils peuvent constituer pour la terre et ses habitants. Pourtant, les géocroiseurs ne sont pas seulement synonymes de dangers et de scénarios d'Armageddon, ils peuvent aussi représenter une opportunité. La possibilité d'utiliser les ressources de l'espace existe également et peut être considérée comme un joker majeur, qui pourrait complètement bouleverser la plupart des scénarios sur les questions de ressources et d'énergie, constituant ainsi un "cygne gris", pour reprendre la terminologie de Taleb. Du rêve ...

La partie restante de cet article est destinée à notre membres et ceux qui ont acheté des plans d'accès spéciaux. Assurez-vous d'obtenir une véritable analyse et non des opinions ou, pire, des fausses nouvelles. Log in et accédez à cet article.

Publié par Dr Helene Lavoix (MSc PhD Lond)

Dr Hélène LavoixPh. D. Lond (relations internationales), est la présidente-directrice générale de The Red Team Analysis Society. Elle est spécialisée dans la prospective stratégique et l'alerte pour les relations internationales et les questions de sécurité nationale et internationale. Elle s'intéresse actuellement à la guerre en Ukraine, à l'ordre international et à la montée de la Chine, au dépassement des frontières planétaires et aux relations internationales, à la méthodologie de la SF&W, à la radicalisation ainsi qu'aux nouvelles technologies et à la sécurité.

FR