Editorial - Le califat, la guerre en Syrie et au-delà - L'offensive victorieuse de l'État islamique d'Irak et d'al-Cham (ISIS) en Irak ne devrait pas être une surprise. Elle se prépare depuis un certain temps, le "temps" variant selon la perspective, à commencer par l'invasion de l'Irak en 2003 par la coalition dirigée par les États-Unis et leur destruction de l'appareil d'État irakien (voir notamment Paul Mutter, "Maliki's most solemn hour", The Arabist). Néanmoins, les impacts de la prise de Mossoul sont multiples et cruciaux. ISIS n'a pas seulement étendu sa base territoriale, mais il a également gagné des ressources morales et de la "face", y compris d'importantes sommes d'argent, devenant ainsi l'acteur étatique islamiste concurrent le plus riche (et non un "acteur non étatique" ou un "terroriste").

La partie restante de cet article est destinée à notre membres. Assurez-vous d'obtenir de vraies analyses et non des opinions ou, pire, de fausses nouvelles. Devenez l'un de nos membres et accédez à cet article. Log in si vous êtes membre.

Publié par Dr Helene Lavoix (MSc PhD Lond)

Dr Hélène Lavoix, PhD Lond (relations internationales), est le président/CEO de la Red Team Analysis Society. Elle est spécialisée en prospective et alerte précoce stratégiques (S&W) pour les questions de sécurité nationale et internationale. Elle se concentre actuellement sur la montée en puissance de la Chine, la pandémie de COVID-19, la méthodologie du SF&W, la radicalisation, les environnements extrêmes ainsi que sur les problématiques des nouvelles technologies (IA, QIS, monde virtuel) du point de vue de la sécurité internationale.

FR