Editorial - Guerres de l'information - Les guerres de l'information ou plus largement des croyances semblent se multiplier en ce moment, relayées par de nombreuses déclarations, articles et analyses officielles, mais heureusement pas toutes. Ce phénomène est inquiétant car il conduit à une polarisation directe (renforçant les sentiments de menace, de peur, "tout cela à cause d'un autre mal qu'il faut combattre") et à des analyses inexactes, qui à leur tour alimentent également la polarisation. Les guerres de l'information : propagande, préjugés et théories du complot Nous pouvons voir ce phénomène à l'œuvre en ce qui concerne l'Ukraine, l'Irak ou, dans une moindre mesure car les projecteurs ne sont pas braqués sur cette question pour l'instant, la Chine et les différents différends dans les mers de Chine orientale et méridionale. En Irak, la façon dont le gouvernement al-Maliki accuse l'Arabie saoudite de soutenir ISIS, alors qu'il s'agit en réalité d'un ...

La partie restante de cet article est destinée à notre membres. Assurez-vous d'obtenir de vraies analyses et non des opinions ou, pire, de fausses nouvelles. Devenez l'un de nos membres et accédez à cet article. Log in si vous êtes membre.

Publié par Dr Helene Lavoix (MSc PhD Lond)

Dr Hélène Lavoix, PhD Lond (relations internationales), est le président/CEO de la Red Team Analysis Society. Elle est spécialisée en prospective et alerte précoce stratégiques (S&W) pour les questions de sécurité nationale et internationale. Elle se concentre actuellement sur la montée en puissance de la Chine, la pandémie de COVID-19, la méthodologie du SF&W, la radicalisation, les environnements extrêmes ainsi que sur les problématiques des nouvelles technologies (IA, QIS, monde virtuel) du point de vue de la sécurité internationale.

FR