L'effroyable brûlage vif du pilote jordanien captif par l'État islamique et sa vidéo diffusée par la Fondation Al-Furqan Media, ainsi que les réactions qu'il a réussi à susciter, comme les représailles de la Jordanie (par exemple, ISIS Study Group, 3 février 2015 ; BBC News, 6 février 2015), montrent une fois de plus l'importance cruciale de considérer pleinement les psyops de l'État islamique, car ils font entièrement partie de la guerre qu'il mène et de l'ordre qu'il vise ainsi à établir. Ces opérations psychologiques, au-delà de l'influence qu'elles visent à générer (voir "Un cadre"), nous offrent un moyen d'entrer dans la vision du monde de l'État islamique et de sa Khilafah. Comprendre cette dernière est crucial si l'on veut combattre victorieusement l'Etat islamique, car son système de croyance et les actions qu'il induit ont un impact sur tous les autres acteurs, qu'ils soient ...

La partie restante de cet article est destinée à notre membres. Assurez-vous d'obtenir de vraies analyses et non des opinions ou, pire, de fausses nouvelles. Devenez l'un de nos membres et accédez à cet article. Log in si vous êtes membre.

Publié par Dr Helene Lavoix (MSc PhD Lond)

Dr Hélène Lavoix, PhD Lond (relations internationales), est le président/CEO de la Red Team Analysis Society. Elle est spécialisée en prospective et alerte précoce stratégiques (S&W) pour les questions de sécurité nationale et internationale. Elle se concentre actuellement sur la pandémie de COVID-19, la méthodologie du SF&W, la radicalisation ainsi que les problématiques d'intelligence artificielle et de technologie quantique du point de vue de la sécurité internationale. Elle enseigne au niveau du master à SciencesPo-PSIA.

FR