moreThis article focuses on the second of the scenarios depicting a Salafist victory, where the Islamic State (IS) becomes the dominant force on the battlefield, defeats the other actors, and establishes the caliphate. In our previous scenario we detailed the scenario of an Al-Qaida victory where Al-Qaida groups in Libya dominate the battlefield and gradually implement Sharia through a grassroots strategy. Note: Considering the future names of potential factions that would result from a new split between the unity government, we shall use the label nationalist for those that supported the nationalist-dominated Council of Representatives (COR) and any future anti-Islamist factions; Islamist to note those that supported the General National Congress (GNC) and any future pro-political Islamic movements; and Salafist …

La partie restante de cet article est destinée à notre membres. Assurez-vous d'obtenir de vraies analyses et non des opinions ou, pire, de fausses nouvelles. Devenez l'un de nos membres et accédez à cet article. Log in si vous êtes membre.

Publié par Jon Mitchell (Ma)

Il est un chercheur et un écrivain indépendant qui poursuit sa maîtrise en politique publique - affaires internationales à la Liberty University, aux États-Unis. Il a contribué à un rapport d'analyse politico-économique pour une organisation internationale à but non lucratif, a compilé un rapport d'analyse non officiel sur Boko Haram pour une commission du Congrès américain, et écrit des articles pour le Foreign Policy Journal. Lors de son stage à l'Institut Hudson, il a effectué des recherches sur des questions cruciales de sécurité régionale et a analysé des défis internationaux complexes dans leur Centre d'analyse politico-militaire.

FR