Impact sur les enjeux ➚➚ ➄ Syrie et Irak - ➙ ➁ Crise du Golfe - ➚➚ ➀ Énigme de la Russie La déclaration du président turc Erdogan tendrait à confirmer la position dure et inébranlable que la Turquie, l'Iran et l'Irak ont adoptée depuis le début sur la question de l'indépendance des Kurdes irakiens. Toutefois, compte tenu de la volonté et de la détermination des Kurdes, ainsi que de leur histoire récente en tant qu'acteur majeur dans la guerre contre l'État islamique, et du sentiment très probable d'être ainsi traités injustement, il est très peu probable qu'un triple blocus stabilise la situation. Au contraire, on peut s'attendre à ce que les Kurdes irakiens ne cèdent pas mais se battent pour que les résultats du référendum soient appliqués et que leur indépendance soit acquise. La guerre ...

La partie restante de cet article est destinée à notre membres et ceux qui ont acheté des plans d'accès spéciaux. Assurez-vous d'obtenir une véritable analyse et non des opinions ou, pire, des fausses nouvelles. Log in et accédez à cet article.

Publié par Dr Helene Lavoix (MSc PhD Lond)

Dr Hélène LavoixPh. D. Lond (relations internationales), est la présidente-directrice générale de The Red Team Analysis Society. Elle est spécialisée dans la prospective stratégique et l'alerte pour les relations internationales et les questions de sécurité nationale et internationale. Elle s'intéresse actuellement à la guerre en Ukraine, à l'ordre international et à la montée de la Chine, au dépassement des frontières planétaires et aux relations internationales, à la méthodologie de la SF&W, à la radicalisation ainsi qu'aux nouvelles technologies et à la sécurité.

FR