The Red (team) Analysis Weekly n°105, 20 juin 2013

Qu'est-ce qu'un chat qui se présente aux élections au Mexique, manifestement une farce, peut bien avoir à voir avec les relations internationales, la politique et la sécurité nationale ? Pourquoi l'avoir choisi comme sujet alors que tant d'autres signaux possibles auraient pu être mis en évidence, tels que les nouvelles capacités et armes de haute technologie, l'évolution de la guerre en Syrie et son impact au Liban, la région et la politique internationale globale, la nouvelle cyber-hotline entre les États-Unis et la Russie, les mouvements en Asie centrale et dans le Caucase ou les questions sans fin sur la crise et l'Europe, sans oublier, bien sûr, la question dramatique du changement climatique et son impact toujours plus proche ? La réponse se trouve dans la symbolique, comme le souligne l'article du Guardian : ce chat parle du désenchantement politique, qui va de pair avec la perte de légitimité, non seulement d'un gouvernement, d'un régime ou d'un État spécifique, mais de tout un système. C'est un symbole puissant pour les protestations qui éclatent dans un pays après l'autre, maintenant au Brésil après la Turquie, puis s'atténuent, puis recommencent, dans le même pays ou ailleurs. C'est le signe que nous sommes confrontés à des changements très profonds au niveau mondial - qui se révèlent progressivement à travers tous les autres signaux - et que les sociétés sont conscientes de ces défis et ne sont pas tout à fait satisfaites de la manière dont ils sont traités, ou peuvent être traités par le système actuel. Il indique très probablement que, dans nos efforts collectifs désorganisés pour faire face à ces défis, d'autres changements et d'autres crises sont à venir, jusqu'à ce que nous trouvions des réponses satisfaisantes.

Cliquez sur l'image ci-dessous pour lire sur Paper.Li

risque politique, sécurité nationale, renseignement, analyse de l'horizon, guerre

Publié par Dr Helene Lavoix (MSc PhD Lond)

Dr Hélène Lavoix, PhD Lond (relations internationales), est le président/CEO de la Red Team Analysis Society. Elle est spécialisée en prospective et alerte précoce stratégiques (S&W) pour les questions de sécurité nationale et internationale. Elle se concentre actuellement sur la montée en puissance de la Chine, la pandémie de COVID-19, la méthodologie du SF&W, la radicalisation, les environnements extrêmes ainsi que sur les problématiques des nouvelles technologies (IA, QIS, monde virtuel) du point de vue de la sécurité internationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FR