Malgré la récente victoire à Qusayr des groupes pro Al-Assad, et malgré le caractère stratégique de la ville, ce scénario semble peu probable, mais pas impossible, dans un avenir très proche. Pour obtenir une victoire complète, on peut supposer que le régime de Bachar Al-Assad poursuivrait et même renforcerait sa stratégie actuelle de déplacement des populations et de recours aux forces étrangères. Or, cette stratégie a des impacts profonds qui rendraient la construction de la paix beaucoup plus difficile : elle favorise le sectarisme, la spirale de la peur, de la haine et du châtiment, tout en détruisant les richesses et en rendant ainsi plus difficile la prise en charge des personnes déplacées et leur retour à une vie normale. Comme le soulignait il y a près d'un an Joshua Landis : "Le ...

La partie restante de cet article est destinée à notre membres. Assurez-vous d'obtenir de vraies analyses et non des opinions ou, pire, de fausses nouvelles. Devenez l'un de nos membres et accédez à cet article. Log in si vous êtes membre.

Publié par Dr Helene Lavoix (MSc PhD Lond)

Dr Hélène Lavoix, PhD Lond (relations internationales), est le président/CEO de la Red Team Analysis Society. Elle est spécialisée en prospective et alerte précoce stratégiques (S&W) pour les questions de sécurité nationale et internationale. Elle se concentre actuellement sur la pandémie de COVID-19, la méthodologie du SF&W, la radicalisation ainsi que les problématiques d'intelligence artificielle et de technologie quantique du point de vue de la sécurité internationale. Elle enseigne au niveau du master à SciencesPo-PSIA.

FR