Un conte de deux villes : Varsovie, Téhéran Lors de la conférence internationale des Nations unies sur le changement climatique qui a débuté le 12 novembre à Varsovie, en Pologne, le diplomate philippin a supplié les négociateurs de trouver un accord international contraignant sur le climat, au lendemain d'une tempête monstrueuse qui a laissé une traînée de destruction massive dans son pays. A l'issue de négociations tendues, il a été établi que chaque pays devrait définir des contributions nationales pour cet effort global, qui seront discutées lors de négociations ultérieures. Au même moment, à Genève, un accord historique a été conclu entre l'Iran, les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU et l'Allemagne, au sujet du programme nucléaire iranien : Téhéran a promis de le suspendre, en échange d'une ...

La partie restante de cet article est destinée à notre membres. Assurez-vous d'obtenir de vraies analyses et non des opinions ou, pire, de fausses nouvelles. Devenez l'un de nos membres et accédez à cet article. Log in si vous êtes membre.

Publié par Dr Jean-Michel Valantin (PhD Paris)

Le Dr Jean-Michel Valantin (PhD Paris) dirige le département Environnement et sécurité de la Société d'analyse (équipe) rouge. Il est spécialisé dans les études stratégiques et la sociologie de la défense, avec un accent sur la géostratégie environnementale. Il est l'auteur de "Menace climatique sur l'ordre mondial", "Ecologie et gouvernance mondiale", "Guerre et Nature, l'Amérique prépare la guerre du climat" et de "Hollywood, le Pentagone et Washington".

FR