Cet article est le cinquième d'une série consacrée à la recherche d'une méthodologie susceptible de répondre aux critères exigeants de notre époque, notamment en termes de rapidité et de ressources. L'article précédent portait sur la manière de construire des scénarios de guerre. Ici, nous examinons des scénarios pour des situations qualifiées de crises non-violentes, en prenant principalement pour exemple la crise entre la Chine et le Japon en mer de Chine orientale au sujet des îles Diaoyu (Chine)/Senkaku (Japon). Guerre ou crise ? Il est important, tout d'abord, de noter que les mots utilisés dans les discours politiques pour qualifier une situation peuvent créer un élément de confusion lorsque l'on pense à une question telle que la crise, le conflit et la guerre. Les acteurs peuvent avoir de nombreuses raisons d'utiliser des euphémismes plutôt que ...

La partie restante de cet article est destinée à notre membres et ceux qui ont acheté des plans d'accès spéciaux. Assurez-vous d'obtenir une véritable analyse et non des opinions ou, pire, des fausses nouvelles. Log in et accédez à cet article.

Publié par Dr Helene Lavoix (MSc PhD Lond)

Dr Hélène LavoixPh. D. Lond (relations internationales), est la présidente-directrice générale de The Red Team Analysis Society. Elle est spécialisée dans la prospective stratégique et l'alerte pour les relations internationales et les questions de sécurité nationale et internationale. Elle s'intéresse actuellement à la guerre en Ukraine, à l'ordre international et à la montée de la Chine, au dépassement des frontières planétaires et aux relations internationales, à la méthodologie de la SF&W, à la radicalisation ainsi qu'aux nouvelles technologies et à la sécurité.

FR