Chaque année, The Economist, dans sa série "The World in...", évalue ses succès et ses échecs concernant ses prévisions annuelles passées (par exemple, pour 2012). Il s'agit d'un comportement exemplaire qui devrait être adopté par tous les praticiens : si nous voulons fournir des prévisions et des avertissements stratégiques de qualité et exploitables, et améliorer notre processus, notre méthodologie et donc nos produits finaux, nous devons toujours évaluer notre travail. Après avoir terminé notre dernière série de mises à jour sur l'état des lieux de la guerre en Syrie, nous pouvons maintenant commencer à évaluer comment nos propres scénarios et indicateurs se sont comportés jusqu'à présent, s'ils doivent être mis à jour et les améliorations méthodologiques potentielles que nous devrions tenter. Évaluation des scénarios Alors que la conférence de Genève s'est déroulée (voir ...

La partie restante de cet article est destinée à notre membres. Assurez-vous d'obtenir de vraies analyses et non des opinions ou, pire, de fausses nouvelles. Devenez l'un de nos membres et accédez à cet article. Log in si vous êtes membre.

Publié par Dr Helene Lavoix (MSc PhD Lond)

Dr Hélène Lavoix, PhD Lond (relations internationales), est le président/CEO de la Red Team Analysis Society. Elle est spécialisée en prospective et alerte précoce stratégiques (S&W) pour les questions de sécurité nationale et internationale. Elle se concentre actuellement sur la montée en puissance de la Chine, la pandémie de COVID-19, la méthodologie du SF&W, la radicalisation, les environnements extrêmes ainsi que sur les problématiques des nouvelles technologies (IA, QIS, monde virtuel) du point de vue de la sécurité internationale.

FR