La guerre dans l'Est de l'Ukraine a tué du 15 avril au 20 juin un nombre estimé de " 423 personnes, y compris des militaires et des civils " (déclaration du HCDH de l'ONU, 24 juin 2014), ce qui, comparé à notre propre estimation de 99 décès jusqu'au 15 mai montre la violence croissante des combats en cours. Les réfugiés et les personnes déplacées de l'Est atteignent désormais "près de 34 600″ personnes, près de la moitié des déplacements - estimés à 15 200 au sein des régions de Donetsk et de Louhansk - ayant eu lieu "au cours des deux dernières semaines", c'est-à-dire après le 6 juin 2014. La Russie estime qu'elle accueille désormais 16 700 réfugiés ukrainiens sur son territoire, notamment dans la région de Rostov (Ria Novosti, 27 juin ; 14 000 le 25 juin 2014, Itar-Tass). Cela témoigne, là encore, d'une intensification ....

La partie restante de cet article est destinée à notre membres. Assurez-vous d'obtenir de vraies analyses et non des opinions ou, pire, de fausses nouvelles. Devenez l'un de nos membres et accédez à cet article. Log in si vous êtes membre.

Publié par Dr Helene Lavoix (MSc PhD Lond)

Dr Hélène Lavoix, PhD Lond (relations internationales), est le président/CEO de la Red Team Analysis Society. Elle est spécialisée en prospective et alerte précoce stratégiques (S&W) pour les questions de sécurité nationale et internationale. Elle se concentre actuellement sur la pandémie de COVID-19, la méthodologie du SF&W, la radicalisation ainsi que les problématiques d'intelligence artificielle et de technologie quantique du point de vue de la sécurité internationale. Elle enseigne au niveau du master à SciencesPo-PSIA.

FR