Alors que l'Arctique se réchauffe, l'influence chinoise et russe dans cette région augmente (Valantin, Fusion arctique : stratégies convergentes de la Russie et de la Chine, 2014). Pendant ce temps, on peut se demander si l'influence stratégique américaine n'est pas en train de diminuer. Au cours des sept dernières années, la Chine et la Russie ont développé et déployé de puissantes grandes stratégies arctiques, par le biais de moyens politiques, économiques, industriels, technologiques et militaires (Ding Ying, "Realizing Chinese and Russian dreams, China and Russia are determined to promote bilateral relationship to make both countries safe, strong and prosperous", The Beijing Review, 28 mars 2013). Depuis la fin du XIXe siècle, les États-Unis sont une puissance arctique de premier plan (Charles Emmerson, The future history of the Arctic, 2010). Est-ce toujours le cas, et est-ce que [...]

La partie restante de cet article est destinée à notre membres. Assurez-vous d'obtenir de vraies analyses et non des opinions ou, pire, de fausses nouvelles. Devenez l'un de nos membres et accédez à cet article. Log in si vous êtes membre.

Publié par Dr Jean-Michel Valantin (PhD Paris)

Le Dr Jean-Michel Valantin (PhD Paris) dirige le département Environnement et sécurité de la Société d'analyse (équipe) rouge. Il est spécialisé dans les études stratégiques et la sociologie de la défense, avec un accent sur la géostratégie environnementale. Il est l'auteur de "Menace climatique sur l'ordre mondial", "Ecologie et gouvernance mondiale", "Guerre et Nature, l'Amérique prépare la guerre du climat" et de "Hollywood, le Pentagone et Washington".

FR