moreThe possibility of international intervention in Libya looks increasingly likely. Indeed, on 16 February, Egypt officially attacked the Islamic State component in Libya in retaliation against the murder there of twenty-one Egyptian Copts, again used by the Islamic State as yet another brutal psyops video, “A Message signed in Blood to the Nation of the Cross”, depicting their beheading (“Egypt launches air strikes against Islamic State in Libya“, Al Ahram, 16 February 2015; Karasik, “Black Flags over Libya show ISIS is on the warpath“, Al Arabyia News, 16 February 2015). Meanwhile, Italy closed down its embassy and its Defense Minister stated Italy’s readiness “to lead a coalition from Europe and north African states to battle against the advance of Jihadis in Libya”, because “The risk is …

La partie restante de cet article est destinée à notre membres. Assurez-vous d'obtenir de vraies analyses et non des opinions ou, pire, de fausses nouvelles. Devenez l'un de nos membres et accédez à cet article. Log in si vous êtes membre.

Publié par Jon Mitchell (Ma)

Il est un chercheur et un écrivain indépendant qui poursuit sa maîtrise en politique publique - affaires internationales à la Liberty University, aux États-Unis. Il a contribué à un rapport d'analyse politico-économique pour une organisation internationale à but non lucratif, a compilé un rapport d'analyse non officiel sur Boko Haram pour une commission du Congrès américain, et écrit des articles pour le Foreign Policy Journal. Lors de son stage à l'Institut Hudson, il a effectué des recherches sur des questions cruciales de sécurité régionale et a analysé des défis internationaux complexes dans leur Centre d'analyse politico-militaire.

FR