Chaque semaine, notre scan collecte des signaux faibles - et moins faibles... Lire le scan du 19 mars → Monde - L'attentat meurtrier du musée du Bardo en Tunisie, le 18 mars, a rappelé au monde que la menace salafiste-djihadiste est loin d'être vaincue, malgré une certaine lassitude affichée par les foules et les médias face à de telles attaques. L'un des signaux intéressants à noter ici est le faible nombre d'articles de crowdsourcing faisant référence à l'attaque. Seuls trois articles ont été publiés dans The Weekly, alors que le nombre de victimes est bien plus important que celui des attaques de Charlie Hebdo à Paris ou de la fusillade au Danemark, sans parler de l'impact sur l'économie et plus largement sur la politique de la Tunisie, et en termes de propagation des attaques djihadistes, de menace ...

La partie restante de cet article est destinée à notre membres et ceux qui ont acheté des plans d'accès spéciaux. Assurez-vous d'obtenir une véritable analyse et non des opinions ou, pire, des fausses nouvelles. Log in et accédez à cet article.

Publié par Dr Helene Lavoix (MSc PhD Lond)

Dr Hélène Lavoix, PhD Lond (relations internationales), est le président/CEO de la Red Team Analysis Society. Elle est spécialisée en prospective et alerte précoce stratégiques (S&W) pour les questions de sécurité nationale et internationale. Elle se concentre actuellement sur la montée en puissance de la Chine, la pandémie de COVID-19, la méthodologie du SF&W, la radicalisation, les environnements extrêmes ainsi que sur les problématiques des nouvelles technologies (IA, QIS, monde virtuel) du point de vue de la sécurité internationale.

FR