La Red (Team) Analysis Society a fait l'objet d'un article très intéressant, "Une nouvelle ère sans certitudes" (Uma nova era sem certezas), par un auteur et journaliste portugais Jorge Nascimento Rodriguespublié dans l'édition de décembre 2017 du magazine économique et commercial Exame (groupe Expresso).

Parmi d'autres références, une interview détaillée du Dr Hélène Lavoix, directrice du RTAS, autour du thème de "La fin de la suprématie des États-Unis" (O Fim Da Supremacia dos Estados Unidos) a été inclus dans l'article (voir les liens connexes en fin de page).

Parmi les nombreux points cruciaux, Jorge a également souligné l'importance d'un changement peu connu mais probablement capital qui est sur le point de se produire : le redécoupage des frontières maritimes de tous les États pour inclure leurs revendications sur leur plateau continental étendu (sauf les États-Unis, qui n'ont pas signé la Convention des Nations unies sur le droit de la mer - UNCLOS 1982), qui devrait avoir lieu vers mai 2019 (pour en savoir plus, consultez notre "Dossier sur les ressources des grands fonds marins(mise à jour le 5 janvier 2018, création le 1er juin 2012). En conséquence, nous sommes certains de voir se produire une refonte fondamentale de la carte géopolitique du monde. Qui saura tirer parti - ou non - de cette situation inédite reste à voir.

Photos de certaines des pages de l'article de Jorge Nascimento Rodrigues "Une nouvelle ère sans certitudes".

 

En savoir plus sur un éventuel déclin américain avec :

Publié par Dr Helene Lavoix (MSc PhD Lond)

Dr Hélène Lavoix, PhD Lond (relations internationales), est le président/CEO de la Red Team Analysis Society. Elle est spécialisée en prospective et alerte précoce stratégiques (S&W) pour les questions de sécurité nationale et internationale. Elle se concentre actuellement sur la montée en puissance de la Chine, la pandémie de COVID-19, la méthodologie du SF&W, la radicalisation, les environnements extrêmes ainsi que sur les problématiques des nouvelles technologies (IA, QIS, monde virtuel) du point de vue de la sécurité internationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FR