Impacts et conséquences

  • Probabilité accrue de voir un retour à une politique étrangère plus influente et indépendante des États européens détenteurs du droit de veto au Conseil de sécurité des Nations unies (France et Royaume-Uni) ;
  • Une probabilité accrue de voir s'installer un monde multipolaire, avec cependant aussi une
  • Probabilité accrue d'une perception globale d'une influence croissante de la Chine dans le monde ;
  • Probabilité accrue de voir l'influence chinoise se renforcer en France et en Europe et, réciproquement, l'influence de la France et de l'Europe s'accroître en Extrême-Orient ;
  • Probabilité accrue de voir diminuer la perception globale de l'influence et de la puissance des États-Unis dans le monde ;
  • Probabilité accrue d'une augmentation des tensions entre les États-Unis et la Chine.

Faits et analyses

Du 8 au 10 janvier, le président français Emmanuel Macron a effectué une visite d'État en Chine à l'invitation du président chinois Xi Jinping.

Les deux présidents y ont convenu d'approfondir et de renforcer les liens et la coopération bilatéraux notamment dans le cadre de l'initiative "la Ceinture et la Route", y compris dans une multitude de domaines d'intérêt pour la Chine et la France, tels que la science et la technologie, l'intelligence artificielle, l'aviation, l'énergie nucléaire et l'agriculture. Parallèlement, ils ont également chacun réitéré leurs intérêts et objectifs communs au niveau mondial, tels que la lutte contre le changement climatique, le terrorisme mondial, la cyber-insécurité ou la promotion de la paix et de la stabilité mondiales et de la gouvernance économique mondiale.

La Chine et la France peuvent s'appuyer sur les liens historiques existant entre les deux pays, notamment depuis la reconnaissance de la RPC par le président français, le général de Gaulle, et l'ouverture des relations diplomatiques en 1964. La tradition française d'une politique étrangère indépendante pourrait également être réaffirmée et constituer un atout.

L'influence des deux pays pourrait, par conséquent, être renforcée, tandis que les intérêts de chacun pourraient être favorisés. Entre autres, par exemple, si la Chine trouve le moyen de bénéficier des transferts de haute technologie de la France, sans pour autant mettre en péril ce même secteur français, la Chine pourrait accentuer son image d'État bienveillant et démontrer à nouveau le bien-fondé de l'initiative B&R et de son idéal gagnant-gagnant.

Sur le plan international, notamment au niveau du Conseil de sécurité des Nations unies, et compte tenu également de la visite du chancelier de l'échiquier britannique en Chine à la mi-décembre, il semble probable que nous nous dirigions vers un ordre international plus équilibré, mais qui pourrait également être perçu par les États-Unis comme une menace.

Impact sur les enjeux et les incertitudes

➚ Retour à une politique étrangère française indépendante
➚ L'influence et la puissance de la France et de l'Europe en Asie
➚ L'influence et la puissance de la France

➚ L'influence et le pouvoir chinois en Europe
➚ L'influence et le pouvoir de la Chine dans le monde

 L'influence et le pouvoir des États-Unis en Europe
  L'influence et la puissance des États-Unis dans le monde

➚ Tension croissante entre les États-Unis et la Chine

Sources et signaux

La Chine et la France conviennent de donner un nouvel élan à leurs relations - Global Times

La Chine et la France sont convenues mardi de faire progresser leur partenariat stratégique global.

La Grande-Bretagne souhaite renforcer la coopération avec la Chine dans le cadre de la "ceinture et la route".

BEIJING/LONDRES (Reuters) - La Grande-Bretagne souhaite une coopération plus étroite avec la Chine dans le cadre de son projet historique d'infrastructures Belt and Road, a déclaré vendredi le ministre des Finances Philip Hammond au début d'un voyage à Pékin au cours duquel il espère conclure des accords pour un milliard de livres.

Publié par Dr Helene Lavoix (MSc PhD Lond)

Dr Hélène Lavoix, PhD Lond (relations internationales), est le président/CEO de la Red Team Analysis Society. Elle est spécialisée en prospective et alerte précoce stratégiques (S&W) pour les questions de sécurité nationale et internationale. Elle se concentre actuellement sur la montée en puissance de la Chine, la pandémie de COVID-19, la méthodologie du SF&W, la radicalisation, les environnements extrêmes ainsi que sur les problématiques des nouvelles technologies (IA, QIS, monde virtuel) du point de vue de la sécurité internationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FR