Impact sur les enjeux et les incertitudes

Incertitude critique ➚ Défi possible dans la course actuelle à la puissance de l'IA pour les acteurs privés et publics - l'Allemagne riposte, mais la route à suivre est compétitive. L'éventuelle rupture quantique de l'IA pourrait être un choix stratégique fructueux pour l'Allemagne, ainsi que pour la France et le Royaume-Uni (dans une perspective européenne géographique et historique).

➚➚  Accélérer l'expansion de l'IA

➚➚  Accélérer l'émergence du monde AI

➚➚ Augmentation des chances de voir les technologies quantiques avoir un impact sur l'IA (et vice versa)
➚➚  
L'escalade de la course à la puissance de l'intelligence artificielle dans le monde
➚➚  Un défi croissant pour le reste du monde

 Potentiel d'escalade de la tension entre l'Europe, les États-Unis et la Chine

Image en vedette : Drapeau allemand Pixabay et Mike MacKenzie sur Flickr - Image via www.vpnsrus.com - (CC BY 2.0).

Faits et analyses

Liens connexes

Notre série en cours : L'intelligence artificielle du futur - Un monde en puissance

Intelligence artificielle, puissance informatique et géopolitique (2) - (accès libre/gratuit)

Les bouleversements à venir de l'informatique quantique, de l'intelligence artificielle et de la géopolitique (1) - (accès libre/gratuit)

Gagner la course à l'informatique à l'échelle industrielle - Intelligence artificielle, puissance de calcul et géopolitique (4) -prime/membres seulement)

$2 Billion for Next Gen Artificial Intelligence for U.S. Defence - Signal- (accès libre/gratuit)

Intelligence artificielle - Forces, moteurs et enjeux (prime/membres uniquement)

Militarisation de l'intelligence artificielle - Chine partie 1 et partie 2 (accès libre/gratuit)

Le 14 novembre 2018, le gouvernement allemand a lancé sa nouvelle stratégie numérique (voir ci-dessous dans les sources). Dans cette stratégie, on trouve le Strategie Künstliche Intelligenz, "KI als Markenzeichen für Deutschland" / "KI made in Germany".

"La stratégie d'intelligence artificielle (IA) est d'amener la recherche et le développement, et l'application de l'IA en Allemagne, à un niveau de pointe dans le monde entier..."

Selon cette stratégie, 3 milliards d'euros ($3,93 milliards) devraient être investis d'ici 2025, allant notamment à la recherche pour les fonds fédéraux, tandis qu'un montant équivalent devrait être fourni par le secteur privé. Si l'on compte que le plan dure plus de sept ans, cela se traduit par un montant prévu de 428 millions d'euros par an pour le financement public ($560 millions), et autant provenant des entreprises allemandes.

Le point positif est que cela souligne la création d'un cadre envisageant un complexe de recherche-industrie public-privé pour l'IA, comme il en existe aux États-Unis d'une manière assez similaire - mais plus large - au complexe militaro-industriel d'Eisenhower (Discours du complexe militaro-industrielDwight D. Eisenhower, 1961). En effet, compte tenu des caractéristiques du développement de l'IA (en fait, à l'heure actuelle, une IA étroite, axée sur l'apprentissage profond) en cette fin de la deuxième décennie du 21e siècle, il serait vain de ne considérer que le financement public de l'IA, sans tenir compte également des acteurs privés.

Pourtant, il faut rappeler que seule l'Agence des projets de recherche avancée (DARPA) du ministère américain de la défense a investi $2 milliards pour une campagne de programme pour la prochaine génération d'IA ($2 Billion for Next Gen Artificial Intelligence for U.S. Defence - Signal). L'étude la plus récente du Service de recherche du Congrès américain "Intelligence artificielle et sécurité nationale” (26 avril 2018) a estimé que les entreprises technologiques américaines ont investi environ $20-$30 milliards en 2016, alors que "l'investissement non classifié du DOD dans l'IA pour l'année fiscale 2016 a totalisé un peu plus de $600 millions" (en utilisant respectivement McKinsey Global Institute, Artificial Intelligence, The Next Digital Frontier ?, juin 2017, pp. 4-6. et Govini, Department of Defense Artificial Intelligence, Big Data, and Cloud Taxonomy, 3 décembre 2017).

La Chine, pour sa part, prévoit d'investir $150 milliards dans le financement public de l'IA d'ici 2030 (CRS, Ibid.). Pendant ce temps, la société chinoise BATX, parmi d'autres sociétés chinoises, investit massivement dans l'IA et est très active.

Le montant prévu par l'Allemagne reste donc très faible par rapport aux leaders de la course, la Chine et les États-Unis. Il est néanmoins supérieur à ce que prévoit la France, à savoir investir 1,5 milliard d'euros sur cinq ans (300 millions d'euros par an).

Entre-temps, l'Allemagne a réussi à prendre la huitième place dans le monde des supercalculateurs Liste des Top500 pour novembre 2018ce qui est crucial si l'on veut être un acteur sérieux sur la scène mondiale de l'IA (voir Intelligence artificielle, puissance informatique et géopolitique (2) - accès libre/ouvert). L'Allemagne dispose de 17 systèmes de calcul haute performance (HPC), et la France peut utiliser 18 systèmes de ce type. En outre, les deux pays sont bien placés, par l'intermédiaire de l'UE, dans la course à l'exaspération (Gagner la course à l'informatique à l'échelle industrielle - Intelligence artificielle, puissance de calcul et géopolitique (4)).

Enfin, si le financement et les investissements sont effectivement cruciaux, l'intelligence ne dépend pas de la quantité. En outre, les technologies quantiques sont un facteur très perturbateur en termes d'IA, comme nous l'avons montré précédemment (Gagner la course à l'informatique à grande échelle... et Les bouleversements à venir de l'informatique quantique, de l'intelligence artificielle et de la géopolitique (1) - accès libre/ouvert. Et là, l'Allemagne est en train de devenir le premier investisseur public (article à venir), avec un financement public atteignant 262,5 millions d'euros par an ($301,24 millions) dans les systèmes d'information quantiques ("Les technologies quantiques - de la recherche au marché", août 2018). Les investissements privés doivent encore être évalués.

En conséquence, la course à l'Allemagne, ainsi qu'à la France si nous adoptons une perspective plus européenne - à laquelle il faut ajouter le Royaume-Uni malgré Brexit, car les liens historiques et géographiques resteront - sera très probablement difficile, mais tout n'est pas perdu, loin de là, compte tenu de l'environnement très changeant et fluide. Des surprises sont certainement possibles.

Sources et signaux

La stratégie numérique du gouvernement allemand

Le gouvernement allemand entend donner forme à la révolution numérique et préparer au mieux le pays pour l'avenir. À cette fin, le gouvernement a élaboré un ensemble de mesures qui sont résumées dans une stratégie de mise en œuvre.

KI als Markenzeichen für Deutschland

Le label "KI made in Germany" est un label international de qualité pour les produits KI modernes, sophistiqués et de grande qualité sur la base des standards européens. Damit das gelingt, hat das Kabinett die von BMWi-Bundesministerium für Wirtschaft und Energie, BMBF und BMAS gemeinsam vorgelegte Strategie Künstliche Intelligenz beschlossen.

L'Allemagne lance une stratégie numérique pour devenir le leader de l'intelligence artificielle | DW | 15.11.2018

"Internet est un nouveau territoire", a déclaré la chancelière allemande Angela Merkel en 2013. C'est un commentaire qui a suscité le ridicule, mais qui a en même temps indiqué l'approche peu enthousiaste de l'Allemagne en matière de numérisation. Cinq ans plus tard, l'Allemagne a finalement rejoint le parti.

Publié par Dr Helene Lavoix (MSc PhD Lond)

Dr Hélène Lavoix, PhD Lond (relations internationales), est le président/CEO de la Red Team Analysis Society. Elle est spécialisée en prospective et alerte précoce stratégiques (S&W) pour les questions de sécurité nationale et internationale. Elle se concentre actuellement sur la montée en puissance de la Chine, la pandémie de COVID-19, la méthodologie du SF&W, la radicalisation, les environnements extrêmes ainsi que sur les problématiques des nouvelles technologies (IA, QIS, monde virtuel) du point de vue de la sécurité internationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FR