Cet article présente des scénarios imbriqués pour faire face à l'incertitude créée par la pandémie de COVID-19. Notre objectif est de fournir un cadre de pensée organisé permettant de prévoir l'avenir ou plutôt les avenirs possibles de notre monde, alors qu'il traverse la pandémie, tout en facilitant la compréhension. Une telle compréhension, qui réunit le passé, le présent et les futurs possibles, est nécessaire pour permettre la prévention, l'innovation et l'adaptation, la planification et les actions adéquates.

Les scénarios présentés ici peuvent être utilisés comme base pour construire des scénarios plus spécifiques répondant à des questions précises et envisageant l'avenir d'acteurs, de pays, de régions géographiques ou même de villes particulières.

Si les scénarios sont un outil clé pour gérer l'incertitude, le nombre d'inconnues auquel nous devons faire face avec la pandémie COVID-19 présente également des défis pour que les scénarios soient réalisables. Pour gérer correctement l'incertitude et couvrir toute la gamme des futurs possibles, nous devons multiplier les scénarios. Mais, lorsque les décideurs sont confrontés à un trop grand nombre de scénarios, ils peuvent ne pas savoir comment les utiliser. Dans l'idéal, les acteurs devraient chercher à créer des stratégies d'action qui soient résistantes et solides quelque soit le scénario. Cependant, cela peut être difficile, voire impossible. Nous devons donc trouver un moyen d'articuler nos scénarios afin qu'ils deviennent véritablement utiles.

L'approche imbriquée que nous avons créée permet de relier les choses entre elles et de naviguer parmi une liste éventuellement longue de différents scénarios. Ainsi, les décideurs se voient proposer un ensemble cohérent dans lequel ils peuvent naviguer. En outre, cette approche traite une particularité des scénarios de pandémie : l'amélioration de la prise en compte du temps et des décalages temporels. Le temps, en effet, en cas de pandémie, devient un facteur qui doit également être surveillé, y compris pour l'alerte précoce. En conséquence, la réelle utilité de l'ensemble de scénarios pour les décideurs est améliorée.

Vous pouvez trouver la bibliographie et les articles détaillés relatifs aux scénarios dans notre section sur le COVID19 .

1 - Trois méta-scénarios

Explication

  • Les trois méta-scénarios sont organisés autour de l'incertitude critique fondamentale qui détermine notre avenir et, en quelque sorte, l'histoire de l'évolution et du progrès de l'humanité : 
  • Avons-nous un quelconque pouvoir en ce qui concerne la nouvelle menace qu'est le SRAS-CoV-2 ?
  • En d'autres termes, est-il en notre pouvoir de faire disparaître le SRAS-CoV-2 ? Sinon, disparaîtra-t-il - ou sera-t-il renforcé - comme il est apparu, c'est à dire sans notre intervention ?
  • En conséquence, et compte tenu de la nécessité de couvrir tous les futurs possibles, nous obtenons trois méta-scénarios :

1- “Le Miracle" - un scénario très favorable où tout est finalement résolu sans intervention humaine et où les choses peuvent continuer ou plutôt revenir au monde d'avant la COVID-19.

2 – “Le génie humain"C'est le méta-scénario que nous allons examiner et détailler.

3- “Vers l'extinction" - L'option la moins plaisante, qui n'est pas détaillée ici. Dans ce cas, la menace initiale qu'est la pandémie de COVID-19 pourrait se renforcer et, éventuellement, s'ajouter à d'autres facteurs négatifs, tels que des événements climatiques et d'autres pandémies, et conduire finalement à notre extinction. 


"Le Miracle

Improbable

Récit

Le SRAS-CoV-2 nous surprend une fois de plus, mais cette fois-ci de manière positive. Il a soudainement disparu. 

Les scientifiques s'interrogent. Ils savaient que, vu notre manque de connaissances exhaustives sur les coronavirus en général et en particulier sur un virus découvert il y a seulement quelques mois, toute surprise devenait possible. 

Ils avaient réfléchi à la possibilité que le virus puisse perdre son pouvoir infectieux ou sa létalité. Ils n'avaient pas osé espérer qu'il puisse simplement disparaître, pour des raisons encore mal comprises, comme ce fut le cas pour l'épidémie de SRAS-CoV en 2003 (1). Ils s'étaient également demandé si, à l'inverse, une forte immunité ne pouvait pas se développer naturellement et finalement très rapidement chez les êtres humains.

Et voilà, le miracle s'est produit. Le SRAS-CoV-2 et la COVID-19 ont disparu. La pandémie prend fin. 

(1) Yvonne CF Su et al. "Discovery of a 382-nt deletion during the early evolution of SARS-CoV-2", bioRxiv 2020.03.11.987222 ; doi : https://doi.org/10.1101/2020.03.11.987222

Explication

Ce qui est crucial ici, c'est notre impuissance en tant qu'êtres humains. Le fait que ce scénario arrive ou non n'est pas de notre ressort. Néanmoins, les facteurs qui influencent la probabilité de ce scénario doivent être surveillés et les alertes correspondantes doivent être données, si cela est justifié.

En attendant que ce miracle se produise, la dynamique et les impacts sont similaires à ceux du scénario du "génie humain".

Compte tenu des connaissances actuelles sur les épidémies et sur les coronavirus, ce scénario est improbable, à court et moyen terme (entre 20% et 50% - plus proche de 20% que de 50%), mais pas impossible. Les facteurs qui influencent la probabilité de ce scénario devront être surveillés.


"Le génie humain"

Probable

Récit

Face aux coûts insupportables qu'entraînerait le fait de laisser la pandémie se développer, car l'incertitude interdit l'espoir d'atteindre une immunité naturelle rapidement et sans dommage, les êtres humains n'ont d'autre choix que de travailler pour démontrer leur génie. 

Comme ils l'ont fait si souvent au cours de l'évolution, ils relèvent le défi. Ils s'efforcent de comprendre la menace et de trouver comment la surmonter. 

Ils savent qu'ils auront besoin de temps pour trouver une solution définitive.

Ainsi, dans l'intervalle, ils trouvent des moyens de transition qui leurs permettront de disposer du temps nécessaire pour trouver la solution contre la menace qu'est le SRAS-CoV-2, quelle que soit la complexité de cette solution. 

Explication

Ce "méta-scénario" est à la fois le plus probable des trois méta-scénarios et le seul sur lequel et au sein duquel nous pouvons agir. 

C'est donc dans ce méta-scénario que se situeront nos scénarios. Il s'agit donc de notre premier "monde gigogne", lequel est également le plus large.


2 - Le génie humain et ses trois scénarios

Explication

  • Les 3 grands scénarios du Génie Humain s'organisent autour de l'incertitude critique qu'est l'immunisation. En effet, l'immunisation est jusqu'à présent le meilleur moyen, sinon le seul, que nous connaissons pour vaincre les maladies infectieuses et mortelles. 
  • La question clé est la suivante :
    Quand serons-nous immunisés contre le SRAS-CoV-2, sans avoir à faire face aux coûts insupportables qu'impliquerait de chercher à atteindre une immunité naturelle, et ce d'autant plus qu'une telle recherche est très incertaine ?
  • Cela se traduit par trois scénarios. Les deux premiers scénarios sont organisés en fonction du temps et autour des vaccins. Ils répondent à la question : Quand disposerons-nous d'un vaccin (soit un vaccin qui soit découvert, fabriqué et livré aux différents pays qui en ont besoin) ? Le troisième scénario est en fait une branche du second et s'articule autour de la question de la vaccination de masse.
  1. Ce Noël 2022 tant attendu“ : Ce scénario se subdivise en deux pour envisager deux lignes de conduite possibles concernant la concurrence sur le vaccin. Le cadre temporel tient compte des besoins existants afin qu'on atteigne une immunisation mondiale (voir détails, bibliographie et références dans les différents articles sur les vaccins dans notre section sur la COVID19 ).
  2. Un peu plus longtemps
  3. Une nouvelle voie s'ouvre“: Ce scénario prend en compte de nouvelles découvertes potentielles qui nous permettraient d'obtenir une immunisation avec des approches qui différeraient de notre pratique actuelle, c'est-à-dire les vaccins et les traitements. Ce scénario et les deux suivants, axés sur la vaccination, ne sont pas mutuellement exclusifs. Ils peuvent évoluer de façon parallèle. Il est présenté ici avec les scénarios de vaccination pour des raisons de présentation.

Ce Noël 2022 tant attendu

Probable

Récit - jusqu'en mars 2021

Compte tenu de la menace du SRAS-CoV-2, la recherche d'un vaccin est sans précédent et progresse à une vitesse jusqu'ici inégalée dans l'histoire de l'humanité. Le nombre de vaccins candidats en cours de développement est passé de 15 à 20 à la mi-février à 70 à la mi-avril 2020 et a continué à augmenter pour atteindre plus de 130 candidats. Beaucoup d'entre eux passent avec succès les phases d'essai, qui ont été modifiées et raccourcies pour répondre à l'urgence de la situation.

Grâce à cet énorme effort, alors que tous insistent sur le fait que la nouvelle façon d'organiser les procès est sûre, en Mars 2021 un vaccin contre le COVID-19 est homologué.

Heureusement, une seule injection du vaccin est nécessaire pour une immunisation d'au moins un an (à noter que certains vaccins candidats semblent nécessiter deux injections).

La fabrication doit maintenant commencer. L'immunité de troupeau pour le COVID-19 qui doit être atteinte tient compte de l'étude de Sanche et al., et est donc de 82,4% de la population. 6,35 milliards de doses doivent être fabriquées, puis livrées à tous les pays de la planète.


"Joyeux Noël 2022"

Probablement

Récit - de mars 2021 - à l'hiver 2022

Heureusement, les capacités de production sont suffisantes. Elles sont organisées bien à l'avance. Tous les composants nécessaires pour produire le vaccin et l'injecter sont disponibles. Les doses de vaccin sont livrées en toute sécurité à chaque administration nationale pour Noël 2022. 

La campagne de vaccination de masse peut commencer.

Explication

Ce scénario se subdivise ensuite en deux scénarios principaux en fonction de la volonté des gens d'accepter le vaccin.


"Un cadeau de Noël des plus précieux

Improbable

Récit - À partir de l'hiver 2022

La campagne de vaccination de masse, bien que complexe, a été bien préparée à l'avance. Elle se déroule à un rythme rapide dans le monde entier.

Grâce à une planification très précoce, l'immunité collective est atteinte en un temps record, pour l'instant.

Pour l'instant, le monde réussit à surmonter la pandémie de COVID-19.

Explication

Ce scénario devrait servir de base à la création d'un nouvel ensemble de scénarios permettant de gérer toutes les incertitudes liées à la vaccination. Il devrait également être utilisé pour planifier à l'avance la campagne de vaccination de masse.


"Un Noël raté"

Probablement

Récit - À partir de l'hiver 2022

Les efforts et les succès des laboratoires et des fabricants de vaccins ont été quotidiennement salués dans les médias, notamment financiers, tout au long de la période qui a conduit à l'immunisation de masse. La rapidité avec laquelle les vaccins ont été mis au point a été constamment soulignée. Chaque nouvelle annonce de succès a été suivie d'une hausse de la bourse.

Cependant, entre-temps, l'impact sur le grand public a été négligé. Ce que beaucoup comprennent, à tort ou à raison, c'est que le processus typique des procès n'a pas été suivi en toute sécurité. Les théories de la conspiration ont commencé à foisonner concernant un véritable objectif caché des fabricants de rechercher toujours plus de profit.

Entre-temps, la nouveauté même de certains vaccins n'a guère été expliquée à la population dans son ensemble.

Comme, depuis le début de la pandémie, les gens du monde entier ont été témoins de l'incertitude de la science et de querelles liées à l'ego et à la carrière plutôt qu'à un réel appétit de compréhension, la confiance dans la science a diminué.

Entre-temps, de nombreuses autorités politiques ont également perdu une partie de leur légitimité.

Par conséquent, en plus de la méfiance déjà croissante à l'égard des vaccins, beaucoup refusent la vaccination. Ils sont trop nombreux pour permettre une immunité collective.

Après des mois d'efforts insuffisants pour inciter la population à se faire vacciner, trop peu et trop tard, moins de 50% de la population dans de nombreux pays accepte le vaccin.

La pandémie est là pour durer.

Explication

La probabilité de voir ce deuxième scénario défavorable se réaliser dépendra de la manière dont la période précédant le début de la vaccination de masse se déroulera.

La manière dont les autorités politiques de chaque pays et de la communauté internationale vont gérer la pandémie est cruciale.

La communauté scientifique, les médias, les fabricants de vaccins ainsi que les acteurs financiers joueront également un rôle très important.


"Libre pour tous

Probablement

Récit - de mars 2021 - à l'hiver 2022

Les gouvernements et les entreprises pharmaceutiques ne pouvaient pas prévoir suffisamment tôt la manière de fabriquer les doses nécessaires pour le monde entier.

De nombreux facteurs favorisent les tensions et la concurrence acharnée entre les gouvernements, car chacun veut s'assurer qu'il sera en mesure de vacciner sa propre population.

Le monde entier doit faire face à de nombreux facteurs d'instabilité et de tension : les conséquences désastreuses de la pandémie, y compris sur le plan économique, la période de transition dans laquelle se trouve le système international, les tensions pour la suprématie notamment entre les États-Unis et la Chine, le refus des autres puissances de se soumettre aux trop grandes puissances compte tenu des risques qu'elles viennent de vivre en termes de survie, la tentative d'Erdogan et de la Turquie de profiter de la situation internationale pour créer une nouvelle sphère d'influence dans la région méditerranéenne et au Moyen-Orient, etc.

Jusqu'où la tension peut-elle aller ? Peut-on maintenant être confronté à une guerre ? 

Explication

Un scénario de "guerre" est un des scénarios possibles à suivre à partir du scénario "libre pour tous", mais il ne sera pas développé ici.

Un facteur crucial qui rendra la tension plus probable est la capacité des gouvernements à évoluer vers une collaboration ou un conflit entre le début de la pandémie et la date de découverte d'un vaccin.

D'ici juin 2020, l'attitude internationale des États-Unis concernant les masques faciaux, les vaccins et les traitements tendrait à accroître la probabilité de voir la tension monter plutôt que la collaboration. Au contraire, les efforts fructueux d'autres pays pour adopter une approche collaborative réduiraient la probabilité de voir les conflits s'installer.

D'autres scénarios spécifiques devront être élaborés pour tenir compte précisément de ces cas.


"Un peu plus longtemps..."

Improbable

Récit

La communauté scientifique a fait des efforts considérables pour découvrir un vaccin contre le SRAS-CoV-2.

Pourtant, avec le temps, l'un après l'autre les candidats échouent, à un stade ou à un autre du processus.

Nous avons dépassé le mois de mars 2021, et de nouveaux candidats vaccins continuent d'être développés. Il faut réussir... un jour. 

Covid-19, scénario, traitement antiviral, suivi

Explication

Ce scénario ne sera actif que si le précédent échoue (tous les vaccins candidats échouent).

Il s'agit donc d'un scénario alternatif qui se déclencherait vers mars 2021 si les essais ont échoué. 


"Une nouvelle voie s'ouvre

Probabilité : Inconnu

Récit

Les scientifiques explorent de nouvelles voies pour mieux comprendre le SRAS-CoV-2, notamment, mais pas seulement, dans le domaine de la génétique, de la phylogénétique, de l'épidémiologie évolutionniste, de la génomique, de l'épidémiologie génomique, etc.

Les nouvelles découvertes ouvrent des pistes de réflexion entièrement nouvelles pour lutter contre les maladies et les infections virales.

Une nouvelle façon de lutter contre la pandémie de COVID-19 est désormais possible.

Explication

Ce scénario pourrait être une façon tout à fait inattendue de combattre le COVID-19. 

Sa totale nouveauté interdit cependant l'estimation de la probabilité ou du délai.

Il est néanmoins important de le garder à l'esprit car la recherche dans ces domaines doit se poursuivre et car elle peut constituer une voie révolutionnaire pour sortir de la pandémie.


3 - Atténuer la douleur

Explication

  • La prochaine couche d'incertitude critique se concentre sur la recherche d'une prophylaxie et d'un traitement antiviral. 
  • Dès qu'un traitement existe et qu'il est pleinement efficace, quel que soit le stade de la maladie - empêchant le développement de la maladie ainsi que la mort - et dès qu'il est largement disponible, alors la pandémie prendra fin.
  • Plus encore qu'avec la couche précédente, compte tenu du nombre d'essais cliniques en cours, le contrôle doit être permanent.
  • Tant que nous n'aurons pas trouvé un traitement totalement idéal, même si des traitements partiellement efficaces existent, nous resterons dans un scénario où nous devrons vivre avec la pandémie de COVID-19. Ce scénario se subdivise comme suit:

1- “"La pharmacie idéale” – Le premier type de traitement peut résulter de médicaments connus. Dans ce cas, comme pour le vaccin, la découverte peut conduire à une collaboration ou à des tensions. Il est impossible de donner une date car de nombreux essais sont en cours.

2 – “Rendez-vous dans 15 ans...” – Si les essais de tous les médicaments connus échouent, il faut alors espérer trouver un tout nouveau traitement. Le délai minimal pour développer un nouveau médicament en toute sécurité est alors de 15 ans. Dans ce cas, l'espoir et le calendrier du vaccin auront la priorité. Les vaccins deviendront alors encore plus importants.

3- “L'ère de la reconnaissance" - Dans ce scénario, nous examinons la façon dont nous vivent avec la pandémie de COVID-19, car aucun traitement complet n'a encore été découvert. Les traitements possibles découverts dans ce scénario pourraient atténuer la douleur et réduire le nombre de décès, mais pas d'une manière qui aurait un impact sur la dynamique de la pandémie. C'est le scénario que nous allons développer.
Ce dernier scénario se déroule également comme les deux précédents. Ainsi, elles ne s'excluent pas mutuellement tout au long de la ligne du temps, mais sont présentées comme telles pour des raisons de commodité.


L'ère de la reconnaissance

Presque certain

Récit

Nous vivons avec le SRAS-CoV2, ce virus qui a déclenché le début de l'épidémie de COVID-19 en Chine, probablement en 2019.

La maladie est très contagieuse, nous n'avons pas de traitement, nous n'avons pas de vaccin, nous savons encore peu de choses sur ce coronavirus et la maladie qu'il entraîne.

scénario, covid-19, pandémie, épidémie

Explication

Ce scénario est organisé en fonction de la manière dont les principaux acteurs veulent voir le système sociopolitique s'adapter et changer. Considèrent-ils vraiment le COVID-19 ? Veulent-ils s'assurer que la sécurité de tous les citoyens passe avant tout ? Ou veulent-ils revenir au monde d'avant COVID-19 ?

Certains des principaux facteurs critiques qui interviennent en outre sont la manière dont la maladie elle-même évolue, la dynamique de la pandémie et la manière dont les autorités politiques gèrent la pandémie et parviennent ou non à assurer la sécurité sur tous les fronts. En conséquence, la légitimité devient primordiale. En effet, la légitimité peut être renforcée - dans le cas d'actions plutôt réussies - ou, au contraire, affaiblie - dans le cas d'une gouvernance sous-optimale. La qualité de la légitimité entravera ou favorisera alors les actions des autorités politiques.

Ensuite, les actions des groupes d'élite sont également considérées comme fondamentales.

Les scénarios sont organisés en trois périodes : le choc, refus et changement fondamental (à venir).


"Le choc

Certain - Passé

Récit

Nous nous souvenons du moment où nous avons commencé à comprendre que nous devions faire face à une nouvelle maladie. Curieusement, on a l'impression que c'était il y a longtemps et que c'était hier.

La pandémie s'est développée d'abord en Chine, puis en Corée du Sud et à Singapour.

Avec le recul, le reste du monde a fait preuve d'une totale incrédulité et d'une incapacité totale à penser que nous pourrions avoir à faire face à une pandémie mondiale. Puis elle nous a frappés. Non seulement nous étions tous plutôt mal préparés, à l'exception principalement des deux premiers pays, mais nous avons probablement été choqués. Cela ne pouvait pas être vrai, ce n'était pas vrai. Une véritable pandémie était impossible au 21e siècle.

Lorsque les pays ont été frappés et ont finalement dû faire face à une augmentation exponentielle du nombre d'infections et d'hospitalisations, lorsqu'ils ont soudainement été confrontés à la possibilité de voir leur système de santé exploser, lorsque le fantôme des pandémies passées comme la peste noire s'est installé, les autorités politiques ont réagi de diverses manières. Leurs actions ont été fonction de deux priorités : sauver des vies tout en préservant les moyens de subsistance. Et leurs actions ont rencontré un succès variable selon ces deux axes.

À l'échelle mondiale, des millions de vies ont été sauvées pour l'instant, même si un demi-million de personnes sont mortes lors de ce qu'on a appelé la première vague. Pendant ce temps, le bilan économique a été terrible.

Explication

Cette période passée est cruciale pour déterminer ensuite la trajectoire des pays, ainsi que la manière dont ils pourront se relier les uns aux autres. Des groupes de pays peuvent être créés en fonction de leurs actions et de leurs performances sur les deux axes principaux, la sécurité sanitaire et tous les autres types de sécurité.


"Déni

Presque certain

Récit

Le premier choc est maintenant passé. Grâce à une communauté scientifique très active, nous avons commencé à rassembler des connaissances sur ce virus et sa maladie, même si de nombreuses inconnues subsistent.

Certains pays sont encore confrontés à une première vague, tandis que d'autres ont commencé à connaître un rebondissement. Certains n'ont pas encore véritablement entamé leur première vague, car ils ont bénéficié des décisions et des actions des autres. Tous les autres pays qui ont réussi à plus ou moins contrôler la pandémie sont sur le fil du rasoir.

En raison de leur position sur la chronologie de la pandémie et de la manière dont ils ont géré cette période, les autorités politiques, les communautés scientifiques et, en général, les groupes d'élite ont vu leur légitimité renforcée - peu de pays - ou affaiblie - de nombreux pays.

Les pays où la légitimité des autorités politiques a chuté et continue de chuter sont devenus chaque jour plus difficiles à gouverner.

Pourtant, cela passe inaperçu.

Partout dans le monde, l'objectif principal est de revenir au monde antérieur, au monde qui existait avant la COVID-19, malgré les affirmations contraires.

Des mesures sont prises lorsque le COVID-19 les impose, mais elles restent fragmentaires. Elles sont créées dans l'esprit du vieux monde passé. Elles sont conçues pour nous permettre de retourner dans le passé.

Le système et les groupes d'élite qui en bénéficient se font entendre et bénéficient du pouvoir et des ressources accumulés au cours des dernières décennies. Pourtant, ce pouvoir et ces ressources ne sont peut-être pas aussi solides qu'ils le pensent. Une partie de cette puissance n'est qu'aussi solide que le système auquel elle se rapporte.

D'autres voix avertissent qu'il faut créer quelque chose de différent, que la pandémie n'est pas encore terminée, que même les pays qui réussissent le mieux à contrôler la pandémie sont sur le fil du rasoir.

Ces voix suggèrent que le COVID-19 pourrait être transformé en une opportunité de créer un système novateur mieux adapté au 21e siècle et aux nombreux défis auxquels il doit faire face, du changement climatique aux nouvelles technologies telles que l'intelligence artificielle, les sciences de l'information quantique, les nanotechnologies, etc.

Explication

Vu de l'été 2020, c'est la période actuelle.

Ce sous-scénario est subdivisé en trois scénarios types et leurs groupes d'acteurs archétypes : Vers un monde pré-COVID-19 3.0 et les Hamartiens, Les embrouilles et les embrouilleurs, La force d'âme et les changements.


"Vers un monde pré-COVID-19 3.0"
Les Hamartiens

Probabilité d'évaluation selon les pays

Récit

Le moins de mesures possibles sont prises pour contrôler le COVID-19. En outre, elles sont aussi superficielles que possible.

L'orgueil et le passé gouvernent les autorités politiques et les sociétés.

Le système et les groupes d'élite qui bénéficient du système pré-Covid-19 sont plus forts que toutes les autres voix qui suggèrent le contraire ou le contraire.

A suivre...


"Se débrouiller"
Les embrouilleurs

Probabilité d'évaluation selon les pays

Récit

De nombreuses mesures, sur tous les fronts, sont prises mais elles sont chaotiques et ne montrent aucune véritable réflexion, aucune innovation ni aucune cohérence.

Les autorités politiques et les groupes d'élite pensent vouloir contrôler au mieux la pandémie tout en apprenant à vivre avec le COVID-19. Pourtant, ils sont toujours prisonniers du passé, de leur ancienne mentalité et des anciennes structures et groupes d'intérêt.

Les citoyens sont divisés. Certains d'entre eux pensent à nouveau, tandis que d'autres veulent résister au changement.

Certains groupes commencent à manifester des manières extrêmes et un comportement collectif cathartique, exprimant ainsi le malaise et la peur profonds de sociétés qui ne disposent pas d'une gouvernance légitime et adéquate.

Le système et de nombreux groupes d'élite bénéficiant du système pré-Covid-19 restent myopes et insistent sur leurs anciens privilèges, quel que soit le prix qu'ils feront payer aux autres.

Cependant, de nouveaux groupes d'élite, dont certains issus de l'ancienne élite, commencent également à prendre conscience et à comprendre la situation. Ils commencent à penser que quelque chose de différent pourrait être fait.

A suivre...


"La force d'âme
Les changeurs

Probabilité d'évaluation selon les pays

Récit

De nombreuses mesures, sur tous les fronts, sont prises. On réfléchit beaucoup à la pandémie et on privilégie et prend en compte les nouvelles connaissances.

Les autorités politiques et les groupes d'élite savent qu'ils sont loin de tout savoir et que la situation est à la fois terriblement difficile et complètement nouvelle. Ils savent qu'il est extrêmement difficile à la fois de tenter de contrôler la pandémie et d'assurer tous les types de sécurité.

Ils sont très prudents dans les progrès, mais très forts dans la mise en œuvre des mesures.

Ils réussissent à mobiliser leurs citoyens pour faire face à ce nouveau défi et pour essayer de créer un nouveau système mieux adapté à la réalité du 21e siècle.

A suivre...

Crédits images

Image : PIRO4D – Pixabay
Miracle : Fathromi Ramdlon – Pixabay  
Nouvelle voie : Manfred Antranias Zimmer – Pixabay 

Publié par Dr Helene Lavoix (MSc PhD Lond)

Dr Hélène Lavoix, PhD Lond (relations internationales), est le président/CEO de la Red Team Analysis Society. Elle est spécialisée en prospective et alerte précoce stratégiques (S&W) pour les questions de sécurité nationale et internationale. Elle se concentre actuellement sur la montée en puissance de la Chine, la pandémie de COVID-19, la méthodologie du SF&W, la radicalisation, les environnements extrêmes ainsi que sur les problématiques des nouvelles technologies (IA, QIS, monde virtuel) du point de vue de la sécurité internationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FR