Dans cette série, qui met l'accent sur certains des principaux dangers stratégiques liés à la guerre contre l'État islamique, nous nous sommes d'abord intéressés aux risques géographiques résultant potentiellement d'une compréhension étroite de l'implantation et du rayonnement de l'État islamique. Nous sommes ainsi passés d'un théâtre de guerre mésopotamien à un théâtre régional (" De la Syrie à la région "), puis à la nécessité d'intégrer également toutes les opérations globales de l'État islamique dans la stratégie, en expliquant comment les opérations dans une zone pourraient avoir un impact sur les opérations ailleurs ainsi que sur la guerre globale (" Un théâtre de guerre global "). Nous avons notamment pris comme exemples, au-delà du cas évident de la Libye, la Somalie ("Facing a Strategic Trap in Somalia ?"), le Bangladesh, les Philippines, la Malaisie et l'Indonésie ("From the Philippines and Indonesia to Bangladesh"). Les défis stratégiques présentés ...

La partie restante de cet article est destinée à notre membres. Assurez-vous d'obtenir de vraies analyses et non des opinions ou, pire, de fausses nouvelles. Devenez l'un de nos membres et accédez à cet article. Log in si vous êtes membre.

Publié par Dr Helene Lavoix (MSc PhD Lond)

Dr Hélène Lavoix, PhD Lond (relations internationales), est le président/CEO de la Red Team Analysis Society. Elle est spécialisée en prospective et alerte précoce stratégiques (S&W) pour les questions de sécurité nationale et internationale. Elle se concentre actuellement sur la montée en puissance de la Chine, la pandémie de COVID-19, la méthodologie du SF&W, la radicalisation, les environnements extrêmes ainsi que sur les problématiques des nouvelles technologies (IA, QIS, monde virtuel) du point de vue de la sécurité internationale.

FR