En guerre contre un État islamique mondial - La chute dans les tensions extrêmes entre sunnites et chiites

Dans cette série, qui met l'accent sur certains des principaux dangers stratégiques liés à la guerre contre l'État islamique, nous nous sommes d'abord intéressés aux risques géographiques résultant potentiellement d'une compréhension étroite de l'implantation et du rayonnement de l'État islamique. Nous sommes ainsi passés d'un théâtre de guerre mésopotamien à un théâtre régional (" De la Syrie à la région "), puis à la nécessité d'intégrer également toutes les opérations globales de l'État islamique dans la stratégie, en expliquant comment les opérations dans une zone pourraient avoir un impact sur les opérations ailleurs ainsi que sur la guerre globale (" Un théâtre de guerre global "). Nous avons notamment pris comme exemples, au-delà du cas évident de la Libye, la Somalie ("Facing a Strategic Trap in Somalia ?"), le Bangladesh, les Philippines, la Malaisie et l'Indonésie ("From the Philippines and Indonesia to Bangladesh"). Les défis stratégiques présentés ...

La partie restante de cet article est destinée à notre membres. Assurez-vous d'obtenir de vraies analyses et non des opinions ou, pire, de fausses nouvelles. Devenez l'un de nos membres et accédez à cet article. Log in si vous êtes membre.

The Red (Team) Analysis Weekly 224 - 15 octobre 2015

Chaque semaine, notre scan recueille des signaux faibles - et moins faibles -... Chaque section se concentre sur les signaux liés à un thème spécifique : le monde (politique internationale et géopolitique - cette semaine à noter, en particulier, une prudence accrue au Pakistan concernant la possibilité de tensions sectaires, et un "événement" à faible probabilité mais à l'impact potentiellement immense, se déroulant à 1500 années-lumière de nous, ...

La guerre d'effondrement au Moyen-Orient ?

La guerre qui fait actuellement rage en Syrie et en Irak est profondément singulière, car elle se conjugue avec l'effondrement social et environnemental, combiné aux graves effets du changement climatique, que connaissent ces sociétés. En Irak, la guerre actuelle oppose d'une part les forces kurdes et l'armée irakienne, toutes deux soutenues d'une manière ou d'une autre par les forces iraniennes et les frappes aériennes de la coalition dirigée par les Etats-Unis (Rowan Scarborough, " Iranian Quds force aiding Iraqi Shiites with Obama administration's blessing ", The Washington Times, 20 septembre 2014) et l'agresseur, l'État islamique, de l'autre (Valantin, " Environnement, changement climatique, guerre et État ", Le Red Team Analysis Society, 16 mars 2015). Il est en soi politiquement assez ...

La partie restante de cet article est destinée à notre membres. Assurez-vous d'obtenir de vraies analyses et non des opinions ou, pire, de fausses nouvelles. Devenez l'un de nos membres et accédez à cet article. Log in si vous êtes membre.

FR