Alors que l'État islamique perd du terrain en Mésopotamie, à l'ouest en Syrie avec la défaite de Palmyre (par exemple Adam Withnall The Independent, 27 mars 2016), au nord avec un territoire de plus en plus grand reconquis par les Kurdes (par ex. Avi Asher-Schapiro, Vice News, 22 déc 2015) et dans l'est de l'Irak, d'abord avec la bataille de Ramadi ("Battle of Ramadi (2015-16)", Wikipedia) et maintenant avec le début de l'opération irakienne "Conquest" pour libérer Mossoul (Paul D. Shinkman, US News, 24 mars 2016), il pourrait être tentant d'écarter l'État islamique et sa Khilafah comme une menace révolue et un ennemi désormais sans conséquence . Si cette série de victoires contre l'État islamique est définitivement importante et cruciale dans la guerre contre la Khilafah, ....

La partie restante de cet article est destinée à notre membres. Assurez-vous d'obtenir de vraies analyses et non des opinions ou, pire, de fausses nouvelles. Devenez l'un de nos membres et accédez à cet article. Log in si vous êtes membre.

Publié par Dr Helene Lavoix (MSc PhD Lond)

Dr Hélène Lavoix, PhD Lond (relations internationales), est le président/CEO de la Red Team Analysis Society. Elle est spécialisée en prospective et alerte précoce stratégiques (S&W) pour les questions de sécurité nationale et internationale. Elle se concentre actuellement sur la montée en puissance de la Chine, la pandémie de COVID-19, la méthodologie du SF&W, la radicalisation, les environnements extrêmes ainsi que sur les problématiques des nouvelles technologies (IA, QIS, monde virtuel) du point de vue de la sécurité internationale.

FR