La prochaine bataille de Syrte pour vaincre l'État islamique en Libye est principalement vue sous l'angle de la lutte entre le nouveau gouvernement soutenu par l'ONU, appuyé par certaines milices dont celle de Misrata, et ceux qui refusent la légitimité de ce gouvernement, comme le nationaliste Haftar (par exemple "The scramble for Sirte", The Economist, 14 mai 2016. Pendant ce temps, l'État islamique devient une menace insignifiante. De même, la situation sur le terrain, notamment les tribus et la politique qui y est liée, est quasi ignorée. Pourtant, il est crucial d'avoir une compréhension de ce qui se passe, qui va au-delà d'une approche descendante, et de considérer également la perspective de l'ennemi, par le biais d'une analyse de l'équipe rouge par exemple, comme nous le faisons ici. Les conséquences de ne pas le faire peuvent être délétères, ...

La partie restante de cet article est destinée à notre membres. Assurez-vous d'obtenir de vraies analyses et non des opinions ou, pire, de fausses nouvelles. Devenez l'un de nos membres et accédez à cet article. Log in si vous êtes membre.

Publié par Dr Helene Lavoix (MSc PhD Lond)

Dr Hélène Lavoix, PhD Lond (relations internationales), est le président/CEO de la Red Team Analysis Society. Elle est spécialisée en prospective et alerte précoce stratégiques (S&W) pour les questions de sécurité nationale et internationale. Elle se concentre actuellement sur la montée en puissance de la Chine, la pandémie de COVID-19, la méthodologie du SF&W, la radicalisation, les environnements extrêmes ainsi que sur les problématiques des nouvelles technologies (IA, QIS, monde virtuel) du point de vue de la sécurité internationale.

FR