Impacts du conflit en Ukraine - Géopolitique, incertitudes et entreprises (3)

Avec cet article et le suivant, nous utilisons l'instabilité et le conflit en Ukraine et les impacts connexes sur les entreprises pour continuer à améliorer notre compréhension de la façon dont les entreprises et le monde de l'entreprise pourraient utilement anticiper ou prévoir les risques et incertitudes géopolitiques et politiques. Le Red Team Analysis Weekly - 11 août 2022 Le Red Team Analysis Weekly - 4 août 2022 La guerre entre la Chine et les États-Unis - La dimension normative L'intérêt national américain Sécurité alimentaire : La guerre de l'information et la guerre en Ukraine Guerre en Ukraine, méga-sécheresse et crise alimentaire mondiale à venir - Guerres de l'anthropocène (3) Nous passons en revue deux impacts majeurs de la guerre en Ukraine. Tout d'abord, nous examinons le coût "surprenant" ...

La partie restante de cet article est destinée à notre membres et ceux qui ont acheté des plans d'accès spéciaux. Assurez-vous d'obtenir une véritable analyse et non des opinions ou, pire, des fausses nouvelles. Log in et accédez à cet article.

L'Arctique russe, l'énergie et un changement de pouvoir massif

Un changement majeur du pouvoir mondial se produit dans l'Arctique. Il est dû à de nouvelles découvertes massives de pétrole et de gaz, combinées aux effets du changement climatique. En effet, le 28 septembre 2014, Igor Sechin, PDG de Rosneft, le mammouth pétrolier russe, a annoncé la découverte d'un champ pétrolier géant dans la mer de Kara, au nord de la Sibérie (Zero Hedge, "Russia discovers massive Arctic oil field which maybe larger than the Gulf of Mexico", 28 septembre, 2014). Selon les premiers commentaires, cette structure sous-marine appelée Universitetskaya, potentiellement, pourrait contenir des réserves de pétrole et de gaz égales ou supérieures au Golfe du Mexique. Comme l'a déclaré Igor Sechin, cité par Bloomberg (Arkhipov, Chierman et Chilcote, " Russia says Arctic well drilled with Exxon Mobil [...]

La partie restante de cet article est destinée à notre membres et ceux qui ont acheté des plans d'accès spéciaux. Assurez-vous d'obtenir une véritable analyse et non des opinions ou, pire, des fausses nouvelles. Log in et accédez à cet article.

Une Russie isolée ? Pensez-y à deux fois !

Depuis mars 2014, " l'envoi de troupes russes en Crimée ", et le référendum contesté en Crimée suivi de son incorporation à la Fédération de Russie, la rhétorique de " l'Occident "* est que la Russie est isolée, et que les États-Unis et leurs alliés vont travailler à l'isoler davantage (par exemple, Zeke J Miller, " Obama : U.S. Working To 'Isolate Russia'", Time, 3 mars 2014). Comme la guerre dans l'Est de l'Ukraine semble être perçue principalement à travers les "lentilles de la Crimée", cette politique occidentale, ajoutée aux séries de sanctions, vise à voir une Fédération de Russie de plus en plus isolée se plier à une vision "occidentale" de ce que devrait être l'ordre international. La déclaration du bientôt ex-secrétaire général de l'OTAN, M. Rasmussen, à la télévision estonienne, selon laquelle "la Russie est globalement isolée en raison de ses actions en Ukraine", n'est qu'un exemple de commentaires similaires ...

La partie restante de cet article est destinée à notre membres et ceux qui ont acheté des plans d'accès spéciaux. Assurez-vous d'obtenir une véritable analyse et non des opinions ou, pire, des fausses nouvelles. Log in et accédez à cet article.

FR