L'été et le début de l'automne ont été des périodes particulièrement intéressantes pour la Red (Team) Analysis Society. Nous avons notamment participé à des réunions et des activités cruciales "en coulisses", qui façonnent la manière dont le domaine de la gestion des risques, de la prospective et de l'alerte stratégiques, de la prévention des crises ou, plus largement, de l'anticipation stratégique, évolue, de la pratique, des processus et des méthodologies aux grandes questions, risques spécifiques et incertitudes.

À propos des risques, des menaces et des incertitudes au niveau mondial, du processus et de la méthodologie

Au Forum économique mondial pour le Rapport sur les risques mondiaux 2017 et la 4e révolution industrielle

Hélène Lavoix a participé à l'atelier préparatoire d'octobre 2016 pour le prochain Rapport sur les risques mondiaux 2017 du Forum économique mondial (WEF), qui s'est tenu au magnifique siège du WEF à Genève, Cologny.

Mise à jour : Le Rapport mondial sur les risques 2017 est maintenant disponible, et peut être consulté à l'adresse et téléchargé sur le site web du WEF (la mention de notre participation pour référence se trouve p.70).

wef-entréeLe Rapport sur les risques mondiaux est un produit phare du FEM, fondé sur les résultats d'une enquête "qui rassemble les perceptions des groupes d'intérêt multipartites du Forum économique mondial dans différents domaines d'expertise, zones géographiques et groupes d'âge" (FEM). Le prochain rapport 2017 sera publié juste avant le plus célèbre événement mondial du WEF, le Réunion de Davos.

Le séminaire d'octobre a réuni un groupe d'experts sélectionnés dans divers domaines, issus des secteurs public, privé et universitaire. En tant qu'experts, notre tâche consistait à fournir "un aperçu des résultats de l'enquête et de l'interprétation de certains liens entre les risques... afin de contribuer à façonner le contenu du Rapport sur les risques mondiaux 2017" ("WEF"). Nous avons donc travaillé en groupes et en séances plénières, animés par la grande équipe du WEF, sur les principaux risques identifiés et leurs interconnexions. Klaus Schwab, fondateur et président exécutif du WEF, a visité notre réunion de travail à plusieurs reprises et a partagé sa vision, ses idées et son dynamisme.

wef-outside
Le travail et les discussions se poursuivent pendant la pause déjeuner (visages et badges brouillés pour respecter la vie privée)

Nous pourrions également réfléchir à l'axe principal de cette année : les technologies émergentes et la 4e révolution industrielle. Ce thème est la nouvelle entreprise du WEF, et en effet le Forum a annoncé (10 octobre 2016) l'ouverture de son nouveau "Centre pour la 4ème Révolution Industrielle" à San Francisco, "pour faire avancer la coopération mondiale" sur ce changement énorme (voir communiqué de presse) - nous avons été informés en toute confiance de cette évolution pendant la réunion, mais nous avons juré de ne rien dire jusqu'à l'annonce officielle, bien sûr.

Ce fut une réunion fantastique, avec une incroyable richesse de perspectives, de discussions constructives et d'idées.

Au Forum de haut niveau sur les risques de l'OCDE Politique

Hélène Lavoix a également participé au dernier séminaire politique du Forum de haut niveau sur les risques (FHNR) (septembre 2016) intitulé "Préparer les gouvernements aux menaces à long terme et aux défis complexes", qui a eu lieu au siège de l'OCDE. La participation de la Red (Team) Analysis Society au FHNR a débuté en mai 2015 à Genève, lorsque nous avons été invités à prononcer un discours liminaire lors du quatrième atelier de la Confédération suisse et de l'OCDE sur la gestion stratégique des crises. oecdarticle"Anticiper les crises et leurs voies d'évolution potentielles".

Le séminaire sur les politiques du FHNL a été, comme d'habitude, une journée très intéressante et productive, avec de nombreuses idées et des échanges entre des praticiens très expérimentés des secteurs public et privé, provenant de divers pays de l'OCDE. Entre autres, Greg Treverton, le président du Conseil national du renseignement des États-Unis, a donné un aperçu (non classifié) de la prochaine Tendances mondiales, le produit de prospective stratégique des services de renseignement américains préparé tous les quatre ans pour le prochain président.

Nous avons également été ravis de voir notre propre contribution publiée. Pour l'instant, elle n'est disponible qu'en version papier pour les membres du Forum (l'article, bien sûr, comme d'habitude, ne représente pas les vues de l'OCDE - voir photo de la page de couverture ci-dessus).

Enseigner à SciencesPo-PSIA

L'enseignement, d'une manière très différente, est également considéré comme une activité "en coulisse", car l'éducation est un moyen essentiel pour assurer une bonne gouvernance et un bon leadership à l'avenir. Hélène Lavoix a recommencé à enseigner à l'École des affaires internationales de Sciences Po à Paris le cours "Analyse des risques et gestion de crise" dans la concentration "Risques mondiaux" des masters concernés (de la sécurité internationale au management public international ou à l'énergie internationale) pour un nouveau semestre. L'enseignement est, comme toujours, une grande expérience multinationale, où de brillants étudiants issus de régions du monde très diverses (de la Corée à la Russie, en passant par l'Inde, les États-Unis, l'Amérique latine ou les pays européens), nous poussent à aller toujours plus loin et plus loin dans notre compréhension et notre capacité à expliquer et à communiquer l'anticipation.

Sur les risques, menaces et incertitudes spécifiques

Jean-Michel Valantin a prononcé un discours sur "La biodiversité et l'armée au niveau international", et a participé aux débats de la conférence internationale "Vie, Défense, Nature, 2mil" à Nîmes (France) en juin 2016, qui a réuni des représentants de haut niveau de la défense de nombreux pays. Les échanges en plénière et en tables rondes ont été animés, constructifs et engagés sur le rôle de l'armée dans la protection et la préservation de la biodiversité.

jon-mitchell-simulation-moyen-orient300À la mi-octobre, Jon Mitchell a organisé un jeu de rôle interactif sur la diplomatie au Moyen-Orient, auquel ont participé 23 joueurs. C'est le troisième événement de ce type qu'il développe et dirige pour les étudiants de la Liberty University aux États-Unis. Ces exercices de diplomatie sont basés sur des problèmes réels et permettent aux étudiants de jouer le rôle de divers chefs de gouvernement tout en se déplaçant dans des situations diplomatiques et militaires complexes.

Hélène Lavoix est intervenue et a animé les débats lors d'un séminaire (juillet) sur "La radicalisation en Afrique francophone : causes, indicateurs et moyens de prévention", organisé à l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), et soutenu par l'OIF et le ministère français de la défense.

Publié par Dr Helene Lavoix (MSc PhD Lond)

Dr Hélène Lavoix, PhD Lond (relations internationales), est le président/CEO de la Red Team Analysis Society. Elle est spécialisée en prospective et alerte précoce stratégiques (S&W) pour les questions de sécurité nationale et internationale. Elle se concentre actuellement sur la montée en puissance de la Chine, la pandémie de COVID-19, la méthodologie du SF&W, la radicalisation, les environnements extrêmes ainsi que sur les problématiques des nouvelles technologies (IA, QIS, monde virtuel) du point de vue de la sécurité internationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FR