L'élaboration de scénarios, également appelée analyse de scénarios, est une méthodologie cruciale pour anticiper et préparer l'avenir. C'est une méthode utilisée tant pour la gestion des risques que pour la prospective stratégique ou pour les systèmes d'alerte précoce. Plus largement, c'est un outil essentiel pour toute anticipation qui doit pouvoir être mise en œuvre.

Plus l'incertitude à laquelle nous faisons face est grande, plus il est important de pouvoir atténuer les risques en élaborant des politiques efficaces et adaptées. Ainsi, il est crucial d'utiliser de bons scénarios pour être vraiment préparé. Il est donc essentiel de construire des scénarios qui soient valides.

élaboration de scénarios, scénario, prospective stratégique, cours en ligne, gestion des risques, futur
Consultez notre nouveau cours en ligne sur l'élaboration de scénarios pour l'anticipation des risques géopolitiques et des crises (cours/vidéos en anglais seulement).

De bons scénarios doivent à la fois être solides sur le plan méthodologique et inclure la connaissance et la compréhension relatives à la question à laquelle ils répondent.

Cet article est organisé autour d'une liste de points - des conditions nécessaires à la validité de scénarios - permettant de vérifier facilement que les scénarios que vous allez utiliser sont corrects d'un point de vue méthodologique. S'ils ne le sont pas, s'ils comportent des erreurs méthodologiques, cela signifie que les scénarios sont invalides. Donc, vous ne pourrez pas les utiliser pour construire des réponses solides, même si le contenu des scénarios montre une connaissance de pointe sur la question de référence. Par exemple, vous pouvez avoir des scénarios invalides qui reflètent néanmoins une grande compréhension de la Chine, des États-Unis, des technologies quantiques, de l'État islamique ou de la pandémie de COVID-19. Même si la compréhension liée au sujet est bonne, les scénarios seront inutiles s'ils sont incorrects sur le plan méthodologique.

Vous trouverez tout d'abord, ci-dessous, un test en ligne pour évaluer la validité méthodologique de vos scénarios. Nous vous suggérerons des pistes d'améliorations possibles en fonction du résultat du test.

Ensuite, vous trouverez une explication pour chaque condition nécessaire relative à la validité de vos scénarios. Nous expliquerons pourquoi, en tant qu'utilisateurs de scénarios, il est important pour vous que chacune de ces conditions soit respectée. Nous soulignerons également pourquoi le respect de chaque condition est une garantie de solidité méthodologique, ou, à l'inverse, pourquoi le non-respect d'une de ces conditions devrait être un signal d'alarme pour les utilisateurs.

Cette liste des conditions à respecter pour vérifier la validité des scénarios sera utile tant aux utilisateurs qu'aux praticiens.

Si vous êtes un utilisateur de scénario

En tant qu'utilisateur de scénarios, si vous n'avez pas construit ces scénarios, et surtout si vous ne maîtrisez pas les subtilités de l'élaboration de scénarios, la liste des conditions à respecter vous aidera à évaluer facilement la validité méthodologique de scénarios.

Si vous êtes un concepteur de scénarios

En tant que praticien, cette liste de conditions à respecter vous aidera à vérifier votre travail le plus tôt possible au cours du processus de construction des scénarios. Vous vous assurerez ainsi que vous construisez des scénarios valides et de pointe méthodologiquement.

Et si vous n'utilisez pas de scénarios ?

Votre stratégie, vos politiques, en fait tout l'éventail de vos réponses, dépendent de scénarios. Cela est vrai même si vous pensez ne pas utiliser de scénarios. Lorsque vous prenez une décision, c'est parce que, mentalement, vous avez déjà créé et utilisez un modèle décrivant la façon dont l'avenir se déroulera (par exemple, Epstein, 'Why Model?', 2008). Ce modèle est une sorte d'ensemble de scénarios. Il est cependant implicite et créé sans aucune méthodologie. Notamment, étant implicite, il peut être victime de nombreux biais (voir cours en ligne sur la modélisation, module 2).

Comme vous utilisez implicitement une sorte d'ensemble de scénarios pour les décisions que vous prenez, vous pouvez en fait également utiliser le test pour votre vision de l'avenir.

Testez vos scénarios (test en anglais seulement)

Nota : Nous ne prenons que votre adresse électronique pour que vous puissiez recevoir les résultats des tests par courrier électronique. Nous ne les utilisons pas à d'autres fins. Si vous souhaitez vous inscrire pour savoir quand nous publions un nouvel article, utilisez ce formulaire. Si vous souhaitez devenir membre, l'accès est ici. Nous utiliserons des statistiques anonymes sur les résultats pour améliorer la compréhension des scénarios et leur utilisation.

Une fois que le test terminé, cliquez sur "Envoyer" et lisez les réponses à chaque question. S votre ensemble de scénarios n'est pas valide, nous vous suggérerons des actions possibles en fonction du type de problème rencontré. Vous obtiendrez également un score global pour votre ou vos scénarios.

Liste de contrôle pour vérifier la validité des scénarios

1- Les scénarios couvrent-ils toute la gamme des futurs possibles ?

Les scénarios doivent couvrir toute la gamme des futurs possibles. Rutz, McEldowney et Taylor l'ont très bien représenté dans le dessin ci-dessous (1986, cité dans Taylor, 1993: chapitre 1 & fn 7).

Futurs plausibles ou possibles ?

Rutz, McEldowney et Taylor dans Taylor, 1993: chapitre 1 & fn 7.

Taylor se concentre sur les futurs plausibles. Nous préférons examiner la possibilité plutôt que la plausibilité.

En effet, l'idée de plausibilité intègre de nombreux biais (voir cours en ligne sur la modélisation, module 2). Par exemple, si vous vous concentrez sur ce qui vous semble être plausible, vous risquez fort d'être la proie, par exemple, du politiquement correct, de la pensée de groupe ou de jugements normatifs, entre autres.

Par conséquent, vos scénarios pourraient dépeindre comment vous aimeriez que l'avenir soit plutôt que de considérer tous les futurs. Cela augmenterait alors la probabilité de surprise, alors que notre objectif est justement de réduire les chances de surprise.

En quoi cela vous concerne-t-il ?

Il est vraiment crucial pour vous que vos scénarios couvrent toute la gamme des futurs possibles, car vous ne voulez pas préparer des réponses qui oublieraient complètement un ou plusieurs scénarios.

Si nous prenons l'exemple du Brexit avant le vote, imaginez que vos experts aient considéré que le Brexit était impossible. En conséquence, ils vous ont donné une série de scénarios qui n'incluaient pas la possibilité du Brexit (par exemple, il a été considéré comme non-plausible). Ils auraient pu élaborer certains scénarios axés sur de nouvelles règles s'établissant entre la Grande-Bretagne et l'UE mais conservant le Royaume Uni au sein de l'UE (ils pouvaient en créer plusieurs), un autre scénario décrivant le status quo entre la Grande-Bretagne et l'UE, et enfin un dernier scénario décrivant une nouvelle histoire d'amour entre la Grande-Bretagne et l'UE. En conséquence, vous avez commencé à créer toute une série de réponses, à faire les investissements correspondants, à élaborer des politiques, etc.

Ensuite, le vote a eu lieu, et les gens ont choisi... le Brexit. Et vous vous êtes retrouvés complètement pris au dépourvu.

Cette anecdote est exactement l'inverse de ce que nous voulons obtenir avec des scénarios.

Le bref historique des scénarios sur la pandémie de COVID-19 est également rempli de cas de scénarios qui n'ont pas pris en compte toute la gamme des futurs possibles. En effet, les personnes et les entreprises qui ont élaboré les scénarios à l'époque se sont concentrées à tort sur ce qu'elles pensaient être plausible et possible. En conséquence, les gouvernements et les acteurs ont souvent reçu des scénarios invalides, lesquels finalement interdisent une préparation adéquate.

Nous voulons avoir des scénarios qui nous montrent toute la gamme des futurs possibles afin que nous puissions être prêts pour tous les futurs.

Pourquoi est-ce une garantie méthodologique ?

Comme vous le savez, les scénarios sont construits à partir de la combinaison des valeurs des variables sélectionnées pour "représenter" votre question initiale. Le pourquoi et le comment de la sélection de ces variables n'entrent pas dans le cadre de cet article (voir le cours online sur la construction de scénarios).

Mathématiquement, les valeurs d'une variable doivent être exhaustives, c'est à dire que les valeurs doivent couvrir tout l'ensemble possible des valeurs que la variable peut prendre dans la réalité, comme montré dans l'exemple quantitatif sur les prix du pétrole ci-contre. Nous avons expliqué cet aspect en détail dans le cours en ligne sur la modélisation, module 4, où nous détaillons comment identifier les facteurs relatifs à une question et comment s'assurer qu'il s'agit bien de variables.

Ainsi, si vous construisez des scénarios à partir d'une combinaison de valeurs (de variables), qui sont exhaustives, et si vous avez correctement sélectionné vos variables de manière représentative, alors, en conséquence, l'ensemble des scénarios que vous obtenez couvre toute la gamme des futurs possibles.

Si les experts qui ont élaboré les scénarios utilisent une méthodologie appropriée, automatiquement, les scénarios qu'ils obtiennent couvrent toute la gamme des futurs possibles.

Si les scénarios ne couvrent pas l'éventail des futurs possibles, vous pouvez demander à ceux qui ont créé les scénarios pourquoi il n'en est rien. Ils peuvent avoir une réponse très pertinente, mais il est préférable de vérifier avec eux. S'ils n'ont pas de bonne réponse à vous apporter, méfiez-vous.

Au mieux, cette série de scénarios, qui ne se focalise que sur la plausibilité, vous aidera à penser différemment et vous donnera de nouvelles idées. Cependant, vous devrez être très prudent avant d'utiliser cet ensemble de scénarios pour élaborer une stratégie et des politiques.

Le risque de surprise n'est pas aussi atténué qu'il aurait pu l'être.

2- Les scénarios s'excluent-ils mutuellement ?

Par scénarios mutuellement exclusifs, on entend des scénarios qui ne peuvent se dérouler en même temps. Vous pouvez avoir l'un ou l'autre, mais pas les deux en même temps.

En quoi cela vous concerne-t-il ?

Cette condition est nécessaire pour couvrir l'éventail des futurs possibles. Elle est nécessaire pour que vous soyez prêt à faire face à l'incertitude.

Imaginez que vous êtes une ONG d'urgence préparant votre budget et votre matériel pour l'année suivante pour, disons, l'Afghanistan. Si les experts, dans la série de scénarios qu'ils vous donnent, vous présentent un scénario pour la guerre, un pour une épidémie et un pour un tremblement de terre, mais pas de scénario pour une épidémie et un tremblement de terre, ni pour la guerre et une épidémie, ni un pour un tremblement de terre et la guerre, ni un pour la guerre, une épidémie et un tremblement de terre, alors vous pourriez rencontrer de sérieux problèmes. Vous ne serez pas préparé à des situations d'urgence complexes. Vous n'aurez ni le matériel ni les fonds nécessaires pour de tels cas.

Au contraire, notre objectif lorsque nous utilisons des scénarios, est d'être prêts à faire face à toutes les circonstances, y compris les situations d'urgence complexes. Nous voulons être en mesure d'élaborer des politiques qui soient solides pour tous les futurs possibles.

Pourquoi est-ce une garantie méthodologique ?

Comme précédemment, ces caractéristiques des scénarios découlent de celles des valeurs des variables. Les valeurs d'une variable doivent être mutuellement exclusives. Par conséquent, vos scénarios hériteront de cette propriété et seront également mutuellement exclusifs.

Si les experts utilisent une méthodologie appropriée, leurs scénarios s'excluront automatiquement les uns les autres.

Si leurs scénarios ne s'excluent pas mutuellement, cela signifie qu'il y a un sérieux défaut dans leur méthodologie. En fait, je ne peux pas vraiment imaginer un moyen de sauver de tels scénarios.

Au mieux, une telle série de scénarios vous aidera peut-être à avoir de nouvelles idées.
Il serait toutefois dangereux d'utiliser exclusivement cet ensemble de scénarios pour orienter stratégie et politiques.
Le risque de surprise n'est pas vraiment aussi atténué qu'il aurait pu l'être.

3- Les scénarios sont-ils dynamiques ?

Les scénarios, pour être plus facilement exploitables, c'est-à-dire pour vous permettre d'élaborer un ensemble approprié de réponses et d'actions pour faire face aux changements à venir, doivent respecter les caractéristiques précédentes - exhaustivité et exclusivité mutuelle - et, idéalement, devraient également être dynamiques.

En quoi cela vous concerne-t-il ?

Les scénarios sont également là pour vous aider à identifier des points clés cruciaux, là où des décisions sont nécessaires. Dans ces cas, les scénarios peuvent alors évoluer en sous-scénarios.

"Un scénario est une histoire avec des liens de cause à effet plausibles qui relient une condition future au présent, tout en illustrant les décisions, les événements et les conséquences clés tout au long du récit".

Glenn, Jerome C. et The Futures Group International, "Scénarios".

En conséquence, les scénarios se présentent comme une histoire, sur le monde, qui se déroule, le plus souvent sous la forme d'un récit (voir Scénarios : Améliorer l'impact de la prospective grâce aux biais). Et une histoire ou un récit est essentiellement dynamique.

Pourquoi est-ce un avantage méthodologique ?

Ici, nous sommes moins dans le domaine d'une nécessité et d'une garantie méthodologique. Par contre, nous sommes dans le domaine du respect des objectifs des scénarios. En effet, les scénarios dynamiques renforcent les caractéristiques d'"actionnabilité" des scénarios.

Si votre expert en scénarios a pu mettre en évidence des dynamiques causales, c'est une garantie de ses compétences en matière d'élaboration de scénarios et de sa connaissance et compréhension de la question traitée. Cela signifie que ceux qui ont construit les scénarios ont vraiment réfléchi, ont testé leur compréhension et se sont efforcés d'explorer autant de domaines que possible.

Si votre ensemble de scénarios ne contient pas explicitement de dynamiques, même si cet ensemble de scénarios n'est pas aussi "actionnable" qu'il aurait dû l'être, il peut néanmoins, si les autres conditions de validité sont respectées, être utilisé pour orienter la stratégie et les politiques.

4- Les scénarios sont-ils sur le même horizon temporel ?

Dans un ensemble valide de scénarios, vous devriez avoir des scénarios qui décrivent chacun la même période de temps. Les auteurs des scénarios peuvent choisir de développer plus ou moins telle ou telle partie, mais, néanmoins, l'ensemble du cadre temporel doit être couvert par chaque scénario de votre ensemble de scénarios.

Parfois, on vous proposera des scénarios qui ne sont pas tous sur le même plan temporel. Ce n'est pas correct.

En quoi cela vous concerne-t-il ?

Si le scénario A, par exemple, décrit une situation allant de maintenant à la fin de la deuxième année, et que le scénario B décrit ce qui se passe entre la deuxième et la quatrième année, et que vous ne disposez que de ces deux scénarios, vous n'avez aucun moyen de savoir si vous disposez de deux scénarios... ou d'un seul.

Le scénario B pourrait n'être que la continuation, dans le temps, du scénario A.

Dans cet exemple, ce que vous devriez avoir est le scénario A et un scénario A1 (et probablement A2), les deux derniers - A1 et A2 - décrivant ce qui se passe dans le cas du scénario A de l'année 2 à l'année 4. Vous devriez également avoir un scénario B0 qui raconte ce qui se passe d'ici à l'année 2 et qui a conduit au scénario B. Tous ces scénarios constitueraient un ensemble approprié de scénarios dans le temps.

Pourquoi est-ce une garantie méthodologique ?

Cela montre que vos experts maîtrisent véritablement à la fois la méthodologie et le sujet. Ils sont capables d'articuler les processus et les liens de causalité.

C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il est si important de disposer d'un modèle approprié pour votre question pour permettre la construction de scénarios (voir cours en ligne sur la modélisation).

Si les scénarios ne se déroulent pas tous sur la même période de temps, vous devez être très prudent avant d'utiliser cet ensemble de scénarios pour élaborer stratégie et politiques.
Cet ensemble peut être complètement inutile, ou il peut vous aider avoir de nouvelles idées.
Le risque de surprise n'est pas aussi bien atténué qu'il aurait pu l'être.

5- Une estimation de la probabilité est-elle fournie pour chaque scénario ?

Cela signifie qu'une évaluation de la probabilité accompagne chacun des scénarios de l'ensemble. Par conséquent, vous devriez savoir quel scénario de votre ensemble de scénarios est plus ou moins probable.

Nous sommes ici, bien sûr, dans le domaine des estimations. En outre, ces estimations varient dans le temps, en fonction de vos décisions et de vos actions. Pourtant, il est important que chaque scénario ait une estimation de sa probabilité.

En quoi cela vous concerne-t-il ?

Savoir si scénario A a 80% de chance de se réaliser, si scénario B a 19% de chance de se réaliser et scénario C 1% de chance de se produire est une information cruciale pour vous.

Cela ne signifie pas que vous devez ignorer le scénario C, surtout s'il s'agit d'un scénario à fort impact. Dans ce cas, en effet, vous devez vous assurer que vous vous êtes aussi protégé contre ce scénario ou que vous avez élaboré des politiques suffisamment solides pour tous les scénarios (même le scénario avec la plus petite probabilité).

L'une des raisons qui sous-tendent l'élaboration de scénarios est que les scénarios devraient aider les acteurs à envisager l'avenir au-delà des tendances "business as usual". Ainsi, le fait de présenter tous les scénarios (y compris, le cas échéant, un scénario "business as usual") avec des probabilités qui sont clairement spécifiées aidera les acteurs à envisager toutes les possibilités. S'ils utilisent les probabilités, les concepteurs de scénarios n'ont pas besoin de "cacher" un scénario - celui du "statu quo". Lorsque de telles pratiques sont recommandées, c'est parce que les futuristes craignent (à raison) que des biais ne conduisent les utilisateurs à écarter les scénarios les moins confortables, même si ceux-ci sont plus probables. Donc l'utilisation de probabilités explicites permet de dépasser ce problème. Ainsi, d'un point de vue éthique, l'approche probabilisée est bien meilleure: les concepteurs de scénarios ne prennent pas de décisions à la place des utilisateurs de scénarios.

En tant qu'utilisateur, vous devez toujours être conscient de ce qui est probable et improbable. Cette connaissance vous permettra de concevoir des réponses appropriées, en fonction de ce que vous voulez réaliser. Cela peut signifier que vous devrez déployer une puissance immense pour réaliser un scénario improbable, par exemple. En fin de compte, c'est à vous de décider, et savoir à quoi s'attendre est crucial pour le succès.

Enfin, si jamais, avec les probabilités, on vous proposait un ensemble d'indicateurs pour chacun de vos scénarios et sous-scénarios, vous pourriez aussi utiliser les scénarios pour surveiller, pour alerter et pour orienter vos politiques et vos actions. Ainsi, vos scénarios seraient encore plus utiles et dureraient plus longtemps.

Si l'on ne vous donne pas de probabilités pour vos scénarios, alors pour pouvoir utiliser cet ensemble de scénarios afin de développer stratégies et politiques, vous devrez vous assurer que ces stratégies et politiques sont solides pour tous les scénarios.

Sans probabilités, un ensemble de scénarios est beaucoup moins "actionnable" qu'avec.

6- Ai-je fourni les moyens et ressources adéquats pour la construction de cet ensemble de scénarios ?

Ici, la question porte sur vous et non sur l'ensemble de scénarios que vous avez reçus.

La construction de scénarios est une méthodologie exigeante. Elle exige une "compréhension et une connaissance approfondies" de la question traitée (Mietzner et Reger, 2005 : 236). Elle demande également de maîtriser la méthodologie et de savoir comment l'appliquer. Par conséquent, elle est également considérée comme "consommatrice de temps" (Ibid.). En fait, obtenir non seulement des scénarios valides mais aussi de bons scénarios est un investissement, car les scénarios peuvent - et doivent - être utilisés au fil du temps. Les scénarios sont plus qu'un simple bien de consommation.

Ainsi, si jamais vous demandez à un expert ou à une équipe d'experts, qu'ils soient externes ou internes, d'élaborer des scénarios sans leur en donner les moyens en termes de ressources (temps et argent), il est fort probable que vous obtiendrez de mauvais scénarios.

Les conditions que vous fixez déterminent aussi le résultat que vous obtenez.

Résultat global et score

Si vous avez répondu oui à chacune des questions ci-dessus, votre ensemble de scénarios est très probablement solide sur le plan méthodologique et "actionnable".

En supposant que la connaissance et la compréhension du sujet infusées dans les scénarios sont également adéquates, vous pouvez alors utiliser votre ensemble de scénarios pour élaborer vos stratégies et politiques.

Vous ne devez cependant pas oublier que la prospective et l'alerte précoce, ce que nous faisons en construisant et utilisant des scénarios, ne sont pas des prédictions. Il y a toujours la possibilité d'un événement de type "black swan", par exemple (voir Taleb’s Black Swans: The End of Foresight? et de Règles utiles pour la prospective stratégique et la gestion des risques tirées de "The Black Swan" de Taleb).

Avec cet ensemble de scénarios valides vous pouvez néanmoins être certain que, méthodologiquement, vous atténuerez au mieux le risque de surprise.

Au contraire, plus le score est faible, plus vous devez vous méfier de votre série de scénarios. Les questions 1,2,4 (60 points au total) sont les plus importantes sur le plan méthodologique et les réponses négatives qu'elles contiennent devraient vous inciter à la prudence. Les questions 3 et 5 (30 points) sont nécessaires pour que les scénarios soient vraiment actionnables.

Quelques références

Epstein, Joshua M. (2008). ‘Why Model?‘, Journal of Artificial Societies and Social Simulation 11(4)12.

Glenn, Jerome C. et The Futures Group International, "Scénarios". The Millennium Project: Futures Research Methodology, Version 3.0, Ed. Jerome C. Glenn et Theodore J. 2009, Ch 19.

Ritchey, Tom "General Morphological Analysis as a
Basic Scientific Modelling Method
“, Technological Forecasting & Social Change: Special Issue on General Morphological Analysis, 2018.

Taylor, Charles, Alternative world scenarios for a new order of nations, US Army War College, 1993.

Publié par Dr Helene Lavoix (MSc PhD Lond)

Dr Hélène Lavoix, PhD Lond (relations internationales), est le président/CEO de la Red Team Analysis Society. Elle est spécialisée en prospective et alerte précoce stratégiques (S&W) pour les questions de sécurité nationale et internationale. Elle se concentre actuellement sur la montée en puissance de la Chine, la pandémie de COVID-19, la méthodologie du SF&W, la radicalisation, les environnements extrêmes ainsi que sur les problématiques des nouvelles technologies (IA, QIS, monde virtuel) du point de vue de la sécurité internationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FR