(Conception artistique : Jean-Dominique Lavoix-Carli
Photo : Gerd Altmann)

Ce bref article est une alerte concernant la très sérieuse, voire "majeure, menace imminente" créée par le variant Omicron, évaluée sur des informations du 15 au 18 décembre 2021 (Neil Ferguson dans Emily Head, Dr Sabine L. van Elsland, "Omicron largely evades immunity from past infection or two vaccine doses“, ICL News, 17 décembre 2021).

Depuis que le variant Omicron a été identifié, les estimations concernant ce variant préoccupant (VoC) sont attendues.

Deux évaluations précoces de ce type viennent d'être publiées :

  1. Centre européen de prévention et de contrôle des maladies, Assessment of the further emergence and potential impact of the SARS-CoV-2 Omicron variant of concern in the context of ongoing transmission of the Delta variant of concern in the EU/EEA, 18e mise à jour - 15 décembre 2021. ECDC : Stockholm ; 2021.
  2. Neil Ferguson, Azra Ghani, et al, "Rapport 49 – Growth, population distribution and immune escape of Omicron in England”, Imperial College London, 17 décembre 2021 - avec un résumé par Emily Head, Dr Sabine L. van Elsland, "Omicron largely evades immunity …“, Ibid,).

D'autres études sont à prévoir, mais la probabilité que la situation soit très grave de façon imminente est suffisamment élevée pour qu'une alerte soit lancée. La surveillance, et du variant et, à notre niveau, des évaluations, doit bien entendu se poursuivre.

Résumé des résultats actuels

Les évaluations de l'Imperial College de Londres concernent le Royaume-Uni, mais, compte tenu des vagues passées, elles constituent d'excellentes indications de ce qui pourrait se produire ailleurs dans le monde.

En résumé, les conclusions de l'Imperial College London sont les suivantes :

Le pouvoir infectieux très élevé d'Omicron est confirmé.

" La proportion d'Omicron parmi tous les cas de COVID a doublé tous les 2 jours jusqu'au 11 décembre... Le taux de reproduction (R) d'Omicron était au-dessus de 3 sur la période étudiée".

Résumé, Imperial College London, 17 décembre 2021.

Les jeunes semblent être plus vulnérables qu'avec les variants précédentes.

"La répartition d'Omicron par âge, région et origine ethnique diffère actuellement de façon marquée de celle de Delta. Les 18-29 ans... ayant des taux d'infection significativement plus élevés avec Omicron par rapport à Delta. ... les chercheurs notent qu'en raison de son évasion immunitaire, la répartition par âge de l'infection par Omicron dans les semaines à venir pourrait continuer à différer de celle de Delta."

Résumé Imperial College London, 17 déc. 2021

Pas d'immunité de groupe

L'immunité naturelle antérieure n'offre guère de protection.

 "Le risque de réinfection avec le variant Omicron est 5,4 fois plus élevé que celui du variant Delta... la protection contre la réinfection par Omicron offerte par une infection passée peut être aussi faible que 19%."

Résumé, Imperial College London, 17 décembre 2021.

L'immunité induite par la vaccination est fortement ou légèrement dégradée

La vaccination (schéma complet initial/deux doses) n'offre pas de protection, tandis que la troisième dose/booster protège moins qu'avec le variant Delta.

"En fonction des estimations utilisées pour l'efficacité du vaccin contre l'infection symptomatique du variant Delta, ... les estimations de l'efficacité du vaccin contre l'infection symptomatique par Omicron varient de 0% à 20% après deux doses, et de 55% à 80% après une dose de rappel.”

Résumé, Imperial College London, 17 décembre 2021.

Notez qu'en conséquence, l'idée même d'immunité de groupe disparaît ou doit être révisée, selon, d'ailleurs notre alerte en ce sens du 27 janvier 2021 (cf. La vaccination contre le COVID-19, espoir ou mirage ?).

Gravité

Il est peut-être trop tôt pour évaluer complètement la gravité du variant, mais, jusqu'à présent, la gravité ne semble pas avoir diminué par rapport à Delta :

L'étude ne trouve aucune preuve qu'Omicron ait une gravité moindre que Delta,...

Résumé, Imperial College London, 17 décembre 2021.

Évaluation d'alerte par l'ECDC

Cette étude renforce donc les alertes de l'ECDC, très brièvement résumées comme suit :

"...Nous évaluons donc la probabilité d'une nouvelle propagation de la variante Omicron dans l'UE/EEE comme TRES ELEVEE” .

"...Nous évaluons donc l'impact de la propagation du VoC Omicron comme TRES ELEVE.

"...le niveau global de risque pour la santé publique associé à la poursuite de l'émergence et de la propagation du VoC du SRAS-CoV-2 Omicron dans l'UE/EEE est évalué comme suit: TRES ELEVE.

18ème édition de l'ECDC

Réponses et recommandations

Les recommandations sont la vaccination complète, le rappel ou troisième dose, ainsi que des interventions non pharmaceutiques complètes (INP : "utilisation de masques, réduction des contacts entre groupes d'individus dans le cadre social ou professionnel, télétravail, tests élargis et recherche approfondie des contacts" - ECDC, ainsi que désinfection des mains et éventuellement du matériel, etc.)

"La réintroduction et le renforcement rapides des INPs sont nécessaires".

"La vaccination reste un élément clé de l'approche à plusieurs niveaux nécessaire pour réduire l'impact du VoC Omicron, tout en s'attaquant à la circulation continue du VoC Delta."

18ème édition de l'ECDC

L'ECDC ne met pas en avant la nécessité éventuelle de nouveaux confinements et préfère souligner l'importance des tests et de la recherche des contacts, de l'isolement, de l'augmentation des capacités sanitaires et de la surveillance génomique.

Certaines autorités sanitaires, comme celles des Pays-Bas, recommandent toutefois un confinement total : "Dutch health experts advise a full lockdown to slow Omicron -mediaReuters, 18 décembre 2021.


Publié par Dr Helene Lavoix (MSc PhD Lond)

Dr Hélène LavoixPh. D. Lond (relations internationales), est la présidente-directrice générale de The Red Team Analysis Society. Elle est spécialisée dans la prospective stratégique et l'alerte pour les relations internationales et les questions de sécurité nationale et internationale. Elle s'intéresse actuellement à la guerre en Ukraine, à l'ordre international et à la montée de la Chine, au dépassement des frontières planétaires et aux relations internationales, à la méthodologie de la SF&W, à la radicalisation ainsi qu'aux nouvelles technologies et à la sécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FR